Cet article date de plus de 8 ans

Airbus démarre le Salon du Bourget 2013 en fanfare

Exit les trombes d'eau du matin et l'épisode "fin du monde" réservé par une météo décidément bien capricieuse... Après la conférence de presse tenue par Airbus, le soleil est revenu, radieux comme  l'était l'avionneur européen qui a annoncé de juteux contrats dès ce premier jour du Salon du Bourget.
Un Airbus A380 effectuant un vol de démonstration au Salon du Bourget, lundi 17 juin 2013.
Un Airbus A380 effectuant un vol de démonstration au Salon du Bourget, lundi 17 juin 2013. © Olivier Couvreur / France 3 Paris
C'est l'éternelle bataille sur les longs-courriers : Airbus face à Boeing. L'Europe face au pays de l'oncle Sam. Ce lundi 17 juin 2013? jour d'ouverture du plus grand salon international dédié à l'aéronautique, Airbus a remporté une belle manche face au rival américain, en annonçant deux commandes d'envergure sur ses deux derniers nés : l'A320neo et son superjumbo A380, inauguré lors de la dernière édition il y a deux ans. 

La filiale d’EADS a ainsi vendu à son meilleur client, la société de leasing IFLC (filiale de l’assureur américain American International Group) 50 moyen-courriers A320neo, la version remotorisée et moins gourmande en carburant de l’A320, pour un prix catalogue d’environ 5 milliards de dollars. Avec cette transaction, ILFC porte le nombre total de ses commandes fermes de NEO à 150 exemplaires. “Nous sommes très heureux que notre précieux client de longue date ILFC passe une nouvelle commande d’A320neo. C’est un signe clair du maintien de la forte demande pour ces avions Airbus, aux technologies avancées et économes en carburant, qui garantissent un haut niveau de rentabilité aux compagnies et utilisateurs, et un confort hors pair aux passagers”, a indiqué John Leahy, Chief Operating Officer, Customers d’Airbus, lundi matin.

Déjà 40 millions de passagers pour l'A380


Surtout, Airbus a remis sous les feux de la rampe son très gros porteur, l'A380, boudé depuis le début de l’année. Le plus gros avion commercial du monde traversait une mauvaise passe depuis l’apparition de microfissures sur l’appareil. Il en a vendu 20 à la compagnie de leasing Doric, pour un prix catalogue de 8 milliards de dollars. "Nous serons à même de proposer aux compagnies une solution clé en main d’exploitation d'A380, leur permettant de tirer profit de cet appareil exceptionnel en service, a notamment déclaré Mark Lapidus, CEO de Doric Lease Corp. L'A380 représente, pour les compagnies aériennes, une excellente opportunité d'offrir à leurs passagers un produit et un confort hors pair, tout en continuant à générer des recettes. Nous sommes très heureux de prendre part au succès à long terme de l'A380". Depuis sa mise en service en 2007, l'A380 a rejoint les flottes de neuf compagnies de renommée internationale. Cet appareil affiche un rayon d’action de 15 700 kilomètres / 8 500 nm sans escale, transportant ainsi davantage de passagers à un coût et un impact sur l'environnement moindres. A ce jour, 40 millions de passagers ont déjà eu le privilège de vivre l'expérience unique d'un vol à bord d'un A380. Toutes les six minutes, un A380 décolle ou atterrit dans l'un des 30 aéroports où l'appareil est exploité à ce jour, un réseau qui ne cesse de se développer

Boeing à la riposte


En face, le rival américain Boeing, qui a pour habitude d’étaler ses annonces sur l’année, a lui dévoilé des contrats plus modestes dont la vente de quatre 737 MAX (version remotorisée du 737) au japonais Skymark.
Il a surtout vendu 10 long-courriers 787 Dreamliner dans sa version allongée (787-10), au loueur Gecas, livrables entre 2019 et 2021.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
salon du bourget airbus aéronautique économie