Quand l' Airbus se transforme en bombardier d'eau

© MaxPPP
© MaxPPP

La semaine prochaine au Salon du Bourget, sur le stand des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, les visiteurs découvriront le premier Airbus A310 transformé en bombardier d'eau pour la lutte contre les incendies. 

Par KJ

C'est un projet de Kepplair Evolution, la start-up lancée en 2012 par David Joubert, pilote de ligne d'une grande compagnie aérienne, avec l'un de ses confrères. La société doit toutefois procéder à une levée de fond préalable de 450.000 euros nécessaires à l'étude technique approfondie. Le coût global du projet lui  est estimé à 25 millions d'euros, dont 6 à 10 millions pour l'achat d'un A310 d'occasion.

Si plusieurs appareils ont été transformés en bombardiers d'eau, dont le plus récent est un Boeing 747 en Californie, ce serait une première pour ceux de l'avionneur européen. Une étude préalable réalisée par Sabena Technics montre qu'un A310 pourrait être chargé de 30.000 litres d'eau ou de produit retardant, soit cinq fois la capacité d'un Canadair, en une vingtaine de minutes sur un aéroport. La vitesse est de 900 km/h et le rayon d'action de 6.500 kilomètres.
 

Sur le même sujet

Limoges : métropole ou communauté urbaine ? Le débat relancé

Près de chez vous

Les + Lus