Bars à sourire : les produits de blanchiment des dents plus strictement encadrés

Une personne sort d'une boutique qui propose un service de blanchiment des dents, le 24 novembre 2011 à Paris / © AFP/Lionel Bonaventure
Une personne sort d'une boutique qui propose un service de blanchiment des dents, le 24 novembre 2011 à Paris / © AFP/Lionel Bonaventure

Redonner tout leur éclat à nos dents en deux temps trois mouvements, c’est la promesse des « bars à sourire » . Selon une décision publiée au JO, seuls les dentistes auront le droit de faire usage du peroxyde d'hydrogène, un produit couramment utilisé pour blanchir les dents.

Par Emmanuèle Bailly

Coup dur pour les «bars à sourire», ces boutiques qui se sont multipliés comme des petits pains à Paris et qui proposent de blanchir les dents sans passer par le cabinet du dentiste n’auront plus le droit de faire usage du peroxyde d'hydrogène (de l'eau oxygénée).

Ces produits à base de peroxyde d'hydrogène très largement utilisés pour blanchir les dents vont être plus strictement encadrés en France, selon une décision parue vendredi 9 août au Journal officiel qui prévoit le retrait "sans délai" des plus dangereux et suspend d'autres en attendant leur mise en conformité.

Sur son site internet, le ministère de la santé met en garde « Les produits à base de peroxyde d’hydrogène ne sont pas dépourvus de risques, surtout lorsque leur concentration en peroxyde est élevée ou lorsque leur usage est répété : hypersensibilité des dents (apparition de douleurs, accentuées notamment par le froid) ; altération de l’émail pouvant conduire à une usure prématurée et même à une fragilisation de la dent ; irritation des muqueuses liée à la causticité du produit. Par ailleurs, en cas d’expositions trop longues ou trop fréquentes, l’altération de l’état de surface de l’émail dentaire peut faciliter la fixation des pigments et donc favoriser une recoloration plus rapide des dents. »

Sur le même sujet

Jacques Chirac et les agriculteurs

Les + Lus