Un réseau de cambrioleurs démantelé dans le Val-de-Marne, 98 cambriolages et 600.000 euros retrouvés pour l'instant

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christian Meyze

Les policiers de la cellule anti-cambriolage de la sûreté territoriale du Val-de-Marne (ST 94) a démantelé un important réseau de cambriolage et interpellé 24 personnes impliquées.

Mardi 22 octobre, la cellule anti-cambriolage du Val-de-Marne, des policiers de l'agglomération parisienne, des équipes cynophiles, des enquêteurs des services fiscaux ont arrêté 24 personnes, principalement ressortissantes d’Europe de l’Est, demeurant en Région parisienne et soupçonnées de faire partie d’un réseau impliqué dans une centaine de cambriolages dans le Val-de-Marne.

L'enquête commence fin 2012. A ce moment,  la cellule anti-cambriolage du Val-de-Marne constate une recrudescence de vols par escalade dans le département. Nombre d’entre eux ont la particularité d’être commis de la même façon : un meuble est placé derrière la porte d'entrée des logements visités, dans le but d'empêcher l'accès aux locaux et de permettre aux voleurs d'opérer en toute tranquillité.

Un travail minutieux des enquêteurs permet de mettre au jour un réseau international bien hiérarchisé et d’en identifier le chef, connu des services de police, ainsi que les « lieutenants ». Les policiers constatent, en outre, que les malfaiteurs écoulent leur butin dans la capitale mais également à l’étranger.

A ce jour, 98 vols par effraction, dont le préjudice est toujours en cours d'évaluation et le montant assurément supérieur à 600.000 euros, sont à mettre à leur actif. Les perquisitions ont également permis la saisie de cinq armes, ainsi que de deux véhicules, d’une moto, de vêtements, bijoux et montres de luxe.
Ce bilan n'est probablement que provisoire pour l'instant.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.