37 maires d'Ile-de-France disent non à la réforme des rythmes scolaires

Cinquante-cinq maires, essentiellement de droite ou sans étiquette, ont annoncé mardi s'être regroupés en un «Collectif contre la réforme des rythmes scolaires». Ils n'appliqueront pas cette réforme "en l'état" à la rentrée 2014. Plus de la moitié des maires signataires sont de la région parisienne.

Des maires annoncent mardi la création d'un collectif contre la réforme des rythmes scolaires, alors que plusieurs mobilisations sur ce sujet vont marquer la semaine. Ils sont cinquante-cinq, majoritairement de droite ou sans étiquette, à refuser d'appliquer la réforme "en l'état" à la rentrée 2014.

L'initiative émane d'un élu des Yvelines, le maire UMP d'Elancourt Jean-Michel Fourgus. L'élu qui emmène le mouvement fut parmi les premiers à dire son refus de mettre en œuvre la réforme. En Ile-de-France ils sont 37 à avoir rejoint ce collectif. L'Objectif de ce mouvement soutenu par Valérie Pécresse, députée UMP des Yvelines: faire monter la pression sur le gouvernement, avant le congrès des maires de France qui se tiendra du 19 au 21 novembre.

La liste des signataires du "collectif des Maires contre la réforme des rythmes scolaires"

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rythmes scolaires politique