• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Les routiers capitulent. Circulation peu perturbée.

La circulation était un peu perturbée lundi matin, 2 décembre, sur les routes d'Île-de- France. Les routiers qui appelaient à des barrages filtrants ayant arrêté leur mouvement, tandis que les centres équestres en lutte contre la TVA poursuivaient leur marche vers le nord de Paris.

Par Christian Meyze et AFP

Le collectif indépendant de routiers, minoritaire dans la profession,a annoncé en début de matinée l'arrêt de son mouvement. "On est malheureusement contraints et forcés d'annuler", faute d'un nombre suffisant de camions mobilisés, explique son dirigeant Alain Spinelli, à Croissy-Beaubourg (Seine-et-Marne), l'un des barrages, où quatre camions avaient répondu à l'appel.

Alain Spinelli va être reçu par le ministre des Transports.Les tables ronde chargées de rediscuter de l'"écotaxe" à l'origine des mouvements de protestation, devraient être élargies à son mouvement.

Les centre équestres manifestent


Le monde de l'équitation manifeste également contre la TVA qui, les concernant, doit passer de 7 à 20% au 1er janvier 2014. Il s'agit de mettre la France en conformité avec une directive européenne encadrant l'application des taux réduits de cette taxe.

Une centaine de camions étaient en route, ce matin lundi 2 décembre, vers le Salon du cheval de Villepinte (Seine-Saint-Denis). Sur plusieurs camions des banderoles arborent des slogans tels que "l'équitation n'est pas un sport de riche" et "TVA 20% = racket".
Loïc Caudal, président du comité d'équitation des Hauts-de-Seine, précise « On n'a pas pour but d'embêter mais plutôt d'être vus », en indiquant qu'une voie de passage sera laissée libre sur l'A13 et deux sur le boulevard périphérique.


Sur le même sujet

Seine-et-Marne – Les premières vendanges montrent des raisins marqués par les aléas climatiques

Les + Lus