• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Nanterre ne réitère pas l'exploit face à Barcelone en Euroligue

© FRANCK FIFE / AFP
© FRANCK FIFE / AFP

Les joueurs de Pascal Donnadieu se sont inclinés sur leur terrain vendredi 6 décembre 2013 en 8e journée de l'Euroligue. Une toute petite défaite (78 à 82) qui ne brise pas leur espoir d'accéder à la phase finale de la compétition. 

Par AN / AFP

Les basketteurs de Nanterre sont passés à deux doigts d'un nouvel exploit retentissant à domicile face à Barcelone, s'inclinant d'une courte tête (78-82), vendredi lors de la 8e journée de l'Euroligue messieurs. Comme à l'aller en Catalogne, où ils avaient réussi un coup d'éclat (71-67) contre une équipe que plus aucun club français n'avait battue depuis le PSG-Racing en 1998, ils ont failli retourner la situation dans un dernier quart temps de folie.

Cette défaite face à un cador de la scène européenne, déjà qualifié pour le Top 16, n'hypothèque pas leurs chances d'accession à l'étape suivante.
A deux journées de la fin, les champions de France conservent la quatrième place du groupe A, la dernière qualificative pour le niveau supérieur, avec trois succès, soit un d'avance sur son principal poursuivant, le Partizan Belgrade, victorieux de Kiev jeudi. Ils pourront se qualifier dès la semaine prochaine s'ils s'imposent chez le Budivelnik Kiev et si les Serbes s'inclinent à Istanbul face au Fenerbahçe, leader de la poule.

Il n'a pas manqué grand chose aux champions de France dans cette rencontre où ils ont imposé un intense combat physique et où David Lighty a brillé (18 points). Il a manqué sans doute davantage de réussite aux lancers francs (seulement 8/15) et à trois points (31%).  Dans une entame de match un peu brouillonne, caractérisée par une certaine maladresse des deux côtés, Barcelone a mené les débats sans toutefois prendre vraiment l'ascendant sur des Nanterriens déterminés et agressifs.

L'ailier fort américain De Shaun Thomas, tout juste rentré en jeu, permettait d'abord à son équipe d'égaliser à la 6e minute sur un tir primé. C'est lui qui donnait pour la première fois l'avantage à la JSFN avant la fin du premier quart (19-17). Les basketteurs du Barça élevaient leur niveau d'un cran en enchaînant un 9-0 grâce notamment à la bonne entrée de Lampe dans le secteur intérieur. Pas de quoi désarçonner les Nanterriens qui réduisaient rapidement la marque d'abord par Will Daniels (30-34) puis par David Lighty (33-36) sur deux tirs primés. Mais la vedette espagnole Juan Carlos Navarro réussissait son premier tir de longue distance pour donner un peu de marge à ses coéquipiers à la pause (37-47).

Au retour des vestiaires, les Nanterriens continuaient de faire pression pour revenir à hauteur de leurs adversaires. A l'image de cette résistance, un contre conclu par Johan Passave-Ducteil (57-66) juste avant la fin du 3e quart. Poussés par le public d'une Halle Carpentier en fusion, les hommes de Pascal Donnadieu ne faiblissaient pas dans le dernier acte, à l'instar du meneur Trenton Meacham (1,90 m) qui bloquait le grand (2,03 m) Kostas Papanikolaou dans la raquette. Menés de 11 unités (67-78), les Nanterriens enclenchaient une opération renversement de situation en marquant onze points d'affilée grâce notamment à deux tirs primés de Je'Kel Foster et Lighty (78-80) dans une ambiance de folie. Dans les ultimes instants, ce dernier ratait un panier qui aurait permis de recoller au score avant que Alejandro Abrines ne donne définitivement la victoire aux siens (78-82).

"Cette fois-ci, ce n'est pas passé. On a joué contre une équipe de Barcelone particulièrement préparée ce soir et qui a fait un très bon match. Ils ont manqué d'un peu d'adresse à trois points, mais ils nous ont ciblés à l'intérieur, ils ont parfaitement ciblé notre défense. Ils ont fait un match très sérieux. C'est dommage, il nous a manqué quelques tirs importants et une bonne défense au deuxième quart où l'on s'est fait un peu écraser (18-30), un peu de réussite et un petit poil de chance pour nous aider à la fin. Le match à Kiev la semaine prochaine sera  décisif. Je pense que si on gagne celui-là, on sera tranquille (pour le Top 16). Mais ce sera compliqué car ils ont encore une chance de se qualifier et vont essayer de la jouer crânement. Il va falloir être prêt là-bas." a déclaré à l'AFP  Ali Traoré, pivot de l'équipe nanterrienne.

Le match en chiffres

A Paris (Halle Carpentier),  FC Barcelone bat Nanterre 82 à 78 (score des quarts temps: 17-19, 30-18, 19-20, 16-21)
Spectateurs: 4500

Nanterre
32 paniers (dont 6 sur 19 à trois points) sur 71 tirs - 8 lancers francs sur 15 tentés - 37 rebonds (Traoré, 9) - 13 passes décisives (Meacham, 5) - 3 interceptions - 7 ballons perdus - 21 fautes personnelles
Marqueurs: Nzeulie (0), Judith (0), Jaiteh (0), Corosine (4), Lighty (18), Meacham (7), Foster (5), Thomas (5), Traoré (14), Daniels (13), Passave-Ducteil (12)

FC Barcelone
32 paniers (dont 3 sur 15 à trois points) sur 57 tirs - 15 lancers francs sur 20 tentés - 31 rebonds (Tomic, 8) - 16 passes décisives (Abrines et Tomic, 3) - 2 interceptions - 7 balles perdues - 20 fautes personnelles (Abrines, 4)
Marqueurs: Pullen (2), Dorsey (6), Sada (5), Huertas (4), Abrines (13), Navarro (15), Todorovic (3), Papanikolaou (2), Lorbek (4), Lampe (14), Nachbar (5), Tomic (9)

Sur le même sujet

On a marché sur la lune

Les + Lus