• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Qui est Rose Valland l'héroïne de “Monuments men” ?

"Monuments Men" permet de faire connaître une femme, Rose Valland (interprétée par Cate Blanchett), employée du musée du Jeu de Paume à Paris, transformé par les Nazis en entrepôt d'art confisqué.

Par Isabelle Audin

Sous ses airs de vieille fille qui semble travailler pour l'Occupant, se cache une femme courageuse qui consignera dans les moindres détails la provenance des oeuvres ainsi que leur destination.

En 2011, pour la première fois, "Les Carnets de Rose Valland. Le pillage des collections privées d’œuvres d’art en France durant la Seconde Guerre mondiale" de Emmanuelle Polack et Philippe Dagen sont publiées les notes manuscrites de Rose Valland (1898-1980), accompagnées d’un appareil critique et documentaire.

À partir de mars 1941, Rose Valland, attachée de conservation au musée du Jeu de Paume, est l’unique témoin français des exactions perpétrées par une organisation culturelle du parti nazi dirigée par le ministre du Reich Alfred Rosenberg, sous l’autorité personnelle d’Adolf Hitler. La mission principale de l’Einsatzstab Rosenberg (E.R.R) consiste dans le repérage et la confiscation des collections d’œuvres d’art appartenant à des Juifs – mais pas uniquement –, en France, Belgique et Hollande. Avec le pillage des galeries d’art, des commerces d’antiquités et des habitations particulières mais également l’enlèvement de maints dépôts faits en banque, le Jeu de Paume est devenu, durant les quatre années d’Occupation, le "salon" officiel de la spoliation, une réserve de chefs-d’oeuvre pour les collections d’Hitler et de Goering et le théâtre d’affaires et d’intrigues.

Attachée de conservation au musée du Jeu de Paume, à l'époque le centre de triage des tableaux et des sculptures promis au musée d’Hitler à Linz en Autriche ou encore à la collection personnelle d’Hermann Goering, cette spécialiste de l'histoire de l'art a été un témoin privilégié du pillage nazi. Pendant l’occupation, elle a été une véritable espionne, notant tous les tableaux qui partaient, avec leur destination. Elle a informé la résistance française et ensuite les Américains afin qu’ils évitent de bombarder certaines caches. Son cahier a permis de sauver de grandes oeuvres, qui sans elle, auraient été perdu.


##fr3r_https_disabled##
Rose Valland résistante oubliée
Reportage de Sylvie Cozzolino et Thierry Swiderski

Devenue conservatrice des musées nationaux en 1952 et décorée des titres les plus prestigieux (Chevalier de la Légion d'honneur, Médaille de la Résistance, Médaille de la Liberté en 1948, et Officier de l’Ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne), Rose Valland a ensuite passé le reste de sa vie dans l’anonymat le plus total.

Un site Internet portant le nom de Rose Valland a été créé par le ministère de la Culture. Il permet notamment de consulter le répertoire des MNR en dépôt dans les musées français ou de se documenter sur le sujet.

Rose Valland
Capitaine Beaux arts
Reportage Alexandra Marie et Didier Jean en 2010

BA "monuments men"

 

Sur le même sujet

Paris : un rassemblement de 500 personnes en soutien aux “décrocheurs” de portraits d'Emmanuel Macron

Les + Lus