• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Daniel Canépa, ancien préfet d'Ile-de-France, est candidat aux européennes dans la région

© AFP
© AFP

L'ancien préfet de la région Ile-de-France, Daniel Canépa, sera candidat sur la liste "Nous Citoyens" aux élections européennes dans la région.

Par Daic Audouit

Daniel Canépa de retour en Ile-de-France.

L'ancien préfet de la région capitale sera présent sur la liste "Nous Citoyens" aux européennes en Ile-de-France. En milieu de classement.

Un engagement qu'il situe dans la continuité de sa candidature sans étiquette aux élections municipales à la Seyne sur Mer.  Un engagement qu'il faut comprendre comme une critique des partis. "Il faut qu'il y ait un changement dans les positions des responsables politiques. Ils sont en décalage entre les paroles et la mise en oeuvre de leur engagement. Ils ne disent pas ce qu'ils pensent par crainte de déplaire à leur électorat. Ils doivent avoir le courage de dire ce qui doit être dit et non ce qui est attendu", explique-t-il.

Un jugement sévère mais qu'il appuie sur son expérience de préfet.  De 2008 à 2012, à la tête de la préfecture de la région Ile-de-France, il a piloté entre autres choses la mise en place du Grand Paris. Proche de Nicolas Sarkozy, il a été remercié par Manuel Valls quelques jours avant Noël 2012. Devant des journalistes, il s'était épanché sur "la brutalité de cette décision". Presque au bord des larmes, ce qui est rare chez un préfet, il avait confié : "je suis triste, oui. Tourner la page de quarante ans de vie, ce n’est pas facile. Subir le décès de sa femme et perdre son emploi la même année, ça fait beaucoup".

Les adieux de Daniel Canépa


Il a donc conçu un certain ressentiment contre le milieu politique. Il retrouve ses idées dans le programme de "Nous Citoyens", mouvement fondé par l'entrepreneur Denis Payre et qui a déjà présenté des listes aux municipales avec de petits succès. Sa candidate dans le 4 ème arrondissement, Anne Lebreton, après alliance avec le PS au second tour, est devenue adjointe au maire d'arrondissement. "Nous Citoyens veut rendre la parole aux citoyens et faire revenir les électeurs dans les urnes. La parole politique est décrédibilisée. A un moment où ça devient grave car cela donne des votes de colère", explique-t-il à France 3 Paris.

Sur la liste validée par le ministère de l'Intérieur, il est présenté comme préfet honoraire. Une respectabilité qui donne du poids à la liste, toute citoyenne qu'elle se revendique.


Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus