Cet article date de plus de 6 ans

Valérie Pécresse dépose un amendement contre le report des élections régionales

La député des Yvelines, Valérie Pécresse a déposé un amendement contre le report des élections régionales figurant dans le projet de loi relatif à la réforme territoriale.
© UMP Photos/Flickr

Valérie Pécresse préfère la chronologie à la géographie. Privée de redécoupage territorial en Ile-de-France, elle se concentre sur les questions de calendrier. Dans le cadre du débat sur la réforme territoriale engagée à l'Assemblée nationale, elle a déposé un amendement contre le report des futures élections régionales à décembre 2015 au lieu de la date prévue de mars 2015.

"On n'a jamais vu une élection au mois de décembre. Si le gouvernement avait pu placer ces régionales entre Noël et le jour de l'an, pour qu'il y ait encore moins de votants, il l'aurait fait", ironise la candidate UMP à la présidence de la région Ile-de-France. "On voit bien ce que le gouvernement a en tête et surtout qu'il a peur en réalité d'une défaite aux régionales", poursuit-elle, accusant François Hollande d'une vision politicienne.

Sous-entendu avec 8 mois supplémentaires, le PS peut espérer que la situation économique se redresse ou limiter les dégats par rapport aux scores catastrophiques que lui promettaient les projections des résultats des élections municipales de mars.  Il y a quatre mois, Valérie Pécresse s'y voyait déjà à l'hôtel de la région Ile-de-France, même si les résultats du FN en IDF aux élections européennes de fin mai lui donnent quelques inquiétudes.

Elle gardait néanmoins intact son principal atout. Elle est prête, sillonnant la région depuis 2010, n'ayant pas de concurrents dans son camp, au contraire de ses adversaires qui n'ont toujours pas désigné de candidats pour ces élections. Avec huit mois de délai, le PS notamment va pouvoir plus tranquillement s'organiser pour trouver un successeur à Jean-Paul Huchon ou choisir de reconduire celui-çi.

Sauf que finalement ce report arrange peut-être Valérie Pécresse. Jusqu'au congrès du mois de novembre, (et après ?) l'UMP sera plus occupée à régler ses conflits internes qu'à préparer une élection. Si la date du mars 2015 avait été maintenue, tout le début de campagne de Valérie Pécresse et la constitution de ses listes auraientt été pollués par les querelles d'appareil. "Aujourd'hui, il y a une UMP de terrain qui est issue des municipales, qui a conquis des villes, qui a des projets concrets pour les territoires. Et cette UMP là, elle est très en forme et elle est prête à aller à la reconquête des régions", répond la députée des Yvelines, qui a présenté il y a dix jours "les nouveaux visages de l'IDF", posant avec 200 jeunes élus UMP de la région.

Valérie Pécresse a également déposé un amendement contre la diminution du nombre de conseillers régionaux d'Ile-de-France et contre la diminution de durée de mandat pour la fournée d'élus en 2015.





durée de la vidéo: 01 min 39
PECRESSE ET REPORT DES ELECTIONS

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réforme territoriale les républicains politique