Cet article date de plus de 7 ans

Ligue 1 - PSG : David Luiz "un transfert pas cher"

Lors de sa présentation officielle à la presse, le président du Paris SG Nasser Al Khelaifi a estimé jeudi que le prix payé à Chelsea pour enrôler David Luiz, estimé à près de 50 millions d'euros, n'"était pas cher", le défenseur brésilien étant "un grand joueur". Le joueur est également revenu sur la Coupe du Monde.
Le président du Paris SG Nasser Al Khelaifi a estimé ce jeudi que le prix payé à Chelsea pour enrôler David Luiz, estimé à près de 50 millions d'euros,
n'"était pas cher", le défenseur brésilien étant "un grand joueur". "Je ne pense qu'il était cher, c'est un grand joueur, a expliqué le patron du PSG. C'est le prix. Il y avait beaucoup de grands clubs qui voulaient l'acheter et je suis très heureux de son arrivée." Nasser Al Khelaifi a expliqué avoir été séduit par le "style et la classe" du joueur, "l'un des meilleurs défenseurs du monde. "J'aime aussi l'homme, a ajouté le dirigeant qatari. Il est très gentil avec tout le monde et c'est bon pour l'équipe. On a besoin aussi de quelqu'un qui possède l'esprit d'équipe et il a toutes les qualités pour ça."

A propos du Mondial : on ne regarde pas dans le rétro

Les performances très décevantes de David Luiz avec le Brésil au Mondial-2014 et notamment l'humiliation subie en demi-finales contre l'Allemagne (7-1) et face aux Pays-Bas lors du match pour la 3e place (3-0) ont alimenté le débat sur le prix déboursé pour ce transfert.
L'entraîneur de Chelsea, José Mourinho, s'est d'ailleurs toujours montré sceptique sur les qualités défensives de David Luiz, l'utilisant le plus souvent au milieu de terrain avant de le céder au PSG.

Le nouveau défenseur du Paris Saint Germain, le Brésilien David Luiz, a estimé que l'échec cuisant de sa sélection au Mondial-2014 faisait "partie du passé", "Cela fait partie du passé, a déclaré l'ex-joueur de Chelsea, transféré pour près de 50 millions d'euros. La qualité de ceux qui étaient à la Coupe du monde ne se discute même pas. On n'a pas joué que des matches de Coupe du monde, on en a joués beaucoup avant aussi. En football, on parle toujours du dernier match et du prochain, et je suis impatient de jouer le prochain match, parce que ça me manque d'être sur le terrain et que j'essaie de m'améliorer chaque jour".
La Coupe du monde au Brésil a notamment été marquée par le fiasco du pays-hôte, les quintuples champions du monde ayant subi deux humiliations historiques en demi-finale contre l'Allemagne (7-1) et dans le match pour la 3e place face aux Pays-Bas (3-0).
"Les premiers jours (après le Mondial, ndlr) ont été très difficiles, a reconnu David Luiz. Évidemment, quand vous n'arrivez pas à obtenir un objectif vous êtes déçus, mais le football est beau car il nous donne la possibilité de rebondir rapidement".
Concernant la qualité globale des défenseurs brésiliens, remise en cause avec le désastre du Mondial, David Luiz a expliqué qu'"il y a dix ou 15 ans, tout le monde voulait des joueurs offensifs brésiliens mais aujourd'hui on voit aussi beaucoup de défenseurs qui jouent dans de grands clubs". "Cela montre
la qualité des joueurs défensifs brésiliens", a-t-il conclu.

>> Voir l'interview de David Luiz lors de sa conférence de presse

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
psg football sport