Cet article date de plus de 6 ans

Le travail de la photo-reporter Camille Lepage exposé à la Bibliothèque de France

Camille Lepage était une toute jeune photo-reporter, déjà appréciée par des magazines qui avaient repéré son "oeil journalistique". Le 12 mai 2014, elle est assassinée d'une balle dans la tête en Centrafrique. Elle avait 26 ans. La BNF lui rend hommage dans une exposition jusqu'au 22 février 2015
© Fred Dufour/AFP Photos
Camille Lepage s'était d'abord installée au Soudan du Sud, pays qui venait de naître après l'éclatement du Soudan. Elle travaillait comme photo-journaliste pigiste, indépendante, proposant ses photos à de nombreuses publications dans le monde. Très vite, des journaux, des magazines avaient remarqué ses clichés, la justesse de son regard et son oeil engagé dans une Afrique qu'elle aimait.

Un prix lui a été décerné à titre posthume, pour saluer son travail, son courage, son talent : la bourse du talent 2014. La Bibliothèque Nationale de France lui consacre un très bel hommage, jusqu'au 22 février 2015. Reportage Geneviève Faure et Emmanuelle Hunzinger
durée de la vidéo: 03 min 45
Expo Camille Lepage et les photosreporters
Dans leur reportage, Geneviève Faure et Emmanuelle Hunzinger ont voulu comprendre quelle est cette force irrésistible qui pousse ces jeunes reporters-photographes à prendre tous les risques. L'un d'eux témoigne, voici son site :
http://www.rafael-yaghobzadeh.com/

Et puis , la jeune femme a laissé des photos engagées et poignantes des populations oubliées de Bangui, en pleine guerre civile. La famille de Camille, originaire d'Angers , a créé une associaiton pour aider les jeunes photographes et poursuivre l'engagement de Camille  https://www.facebook.com/associationcamillelepage

Et puis, pour aller plus loin, voici le site de la Bourse du Talent : http://www.photographie.com/bourse-du-talent


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
expositions photographie