Cet article date de plus de 6 ans

Le Racing-Métro s'invite en force en Coupe d'Europe

Le Racing jouera à domicile le quart de finale de Coupe d'Europe après sa victoire magistrale à Northampton (32-8), samedi 24 janvier, pour la 6e journée de cette Coupe. Les Ciel et Blanc ont marqué les esprits et montré leurs ambitions.
© Adrian Dennis/AFP Photos
Pour les hommes du Racing, c'est une belle aventure. Belle et nouvelle, parce que c'est la première fois que le club se qualifie à ce niveau là, pour les quarts de finale. Belle aventure parce qu'ils l'ont fait avec la manière, au cours d'une rencontre époustouflante, qui ne laisse aucun doute sur le niveau auquel le Racing Metro est désormais parvenu.

L'adversaire, Northampton, était un gros morceau, double champion d'Europe,champion d'Angleterre en titre, encore en tête de la Premiership cette saison et qui avait récolté cinq victoires, dont trois avec bonus, depuis sa défaite à Colombes en octobre (11-20). Mais le Racing, assuré de sa qualification avant le coup d'envoi (comme Northampton), a laminé son adversaire dans une démonstration de force accompagnée du point de bonus offensif. Les Ciel et Blanc ont ainsi affiché leurs ambitions sur la scène européenne.

Le Racing a plié l'affaire en cinq minutes, réparties sur les deux périodes, lors desquelles il a inscrit trois essais: deux par son ailier argentin Juan Imhoff (40+2, 42), et un par son arrière Benjamin Lapeyre (45), parfait suppléant de Brice Dulin, forfait pour le stage du XV de France, préparatoire au Tournoi des six nations qui débute dimanche à Canet-en-Roussillon.
Le centre international gallois Jamie Roberts a apporté le point de bonus offensif en marquant un quatrième essai (61).

Le Racing, avec 24 pts est même assuré de terminer premier des huit qualifiés, devant Toulon, qui terminera deuxième ou troisième en fonction du résultat de Clermont-Saracens ce dimanche 25 janvier.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby racing 92 sport