Cet article date de plus de 6 ans

Nouvelle mobilisation, lundi 9 février, des auto-écoles. Gare aux bouchons

Après la manifestation de vendredi, à Paris, les syndicats et plusieurs réseaux d'auto-écoles appellent à nouveau à une mobilisation lundi 9 février, à Paris et dans plusieurs grandes villes de France, pour contester la réforme du permis de conduire en cours d'examen au Parlement.
© Joël Saget/AFP Photos
Des rassemblements sont prévus à l'appel de l'Union nationale intersyndicale des enseignants de la conduite (Unidec). Les trois principaux réseaux d'auto-écoles, ECF, CER et City'Zen, appellent également à se joindre au mouvement.

La profession se mobilise pour faire évoluer le contenu de la loi Macron, dont l'examen se poursuivra la semaine prochaine à l'Assemblée nationale.
Elle s'inquiète, entre autres, du recours possible, introduit par ce nouveau texte, à d'autres intervenants que les inspecteurs pour les examens pratiques du permis de conduire, notamment des agents de La Poste.

Autre point de crispation, la suppression du seuil minimal obligatoire de vingt heures de cours avant présentation à l'examen.

Les professionnels estiment néanmoins que la mobilisation du vendredi 6 février a permis de renouer le dialogue. Vendredi 860 véhicules d'auto-écoles se sont retrouvés à proximité de la Tour Eiffel.
Une réunion est prévue mardi entre les organisations syndicales et le rapporteur thématique du projet de loi Macron, le député PS Gilles Savary.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trafic routier social politique