DIAPORAMA La Pinacothèque présente l’art à Vienne du temps de Klimt

Judith I (détail) / © Gustav Klimt 1901
Judith I (détail) / © Gustav Klimt 1901

L'exposition à la Pinacothèque « Au Temps de Klimt, la Sécession à Vienne » raconte le développement de l'art viennois de la fin du XIXème siècle, jusqu'aux premières années de l'expressionnisme. Elle revient sur l'influence exercée sur l'artiste par ses amis, des grands intellectuels viennois Engelhart ou Kurzweil.

Par Emmanuèle Bailly

Gustav Klimt (1862-1918), peintre symboliste, eut un rôle clé dans l’éclosion de la Sécession, qui fut un aspect essentiel de l’Art nouveau à Vienne (Autriche).

La Sécession : un courant de l’Art Nouveau

Avec plusieurs de ses amis, dont Josef Hoffmann, Max Kurzweil, Josef Engelhart et Ernst Stöhr, Gustav Klimt crée en 1897 le groupe des Sécessionnistes qui publiera l’année suivante le journal Ver Sacrum (Printemps Sacré)1. Klimt souhaite résister à « l’inflexible résistance au changement » de l’académisme viennois, responsable selon son groupe, d’un véritable « obscurantisme » artistique.

>> Un reportage de Pascale Sorgues avec Isabelle Audin
 

KLIMT PINACOTHEQUE

 

Exposition Au temps de Klimt, la Sécession à Vienne, à la Pinacothèque de Paris, 28 place de la Madeleine. Tél. : 01 42 68 02 01.

Sur le même sujet

Les utilisateurs de trottinettes Lime vont devoir payer lors d'une mise en fourrière

Les + Lus