Le conseiller régional d'Ile-de-France François Delapierre, proche de Jean-Luc Mélenchon, est décédé ce samedi matin

François Delapierre, ancien directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon en 2012 et secrétaire national du Parti de gauche, est décédé samedi des suites d'une tumeur au cerveau. Il était conseiller régional d'Ile-de-France.

© Jacques Demarthon (afp)
Les mots était souvent durs mais le regard était toujours empreint d'une grande douceur. 

François Delapierre, conseiller régional Front de gauche d'Ile-de-France, est décédé. Il était agé de 44 ans

"Notre camarade François Delapierre est décédé, ce matin du 20 juin 2015, après avoir combattu une tumeur au cerveau fulgurante et agressive",
a annoncé Raquel Garrido sur son blog.

C'était "le fils spirituel" de Jean-Luc Mélenchon dont il a accompagné tout le parcours politique. Il a également milité à SOS-Racisme et dirigé l'hebdomadaire "A Gauche".

Il était le père de deux petites filles.

Jean-Luc Mélenchon a salué sa mémoire dans un communiqué  "François Delapierre marche parmi les résistants de si longue date ! Il s'est engagé dans la lutte d'abord dans le mouvement social puis dans le combat politique qu'il a commencé à l'âge de quinze ans", rappelle M. Mélenchon.
"Le corps brisé mais l'intelligence intacte, il a maintenu jusqu'à la fin sa participation au combat en dictant l'éditorial du bulletin hebdomadaire "A gauche" qu'il animait", ajoute t'il.

"Une peine immense", pour Danielle Simonnet, la seule élue du parti de Gauche à Paris. 

Gabriel Massou, président du Front de Gauche au Conseil Régional d'Ile de France, était l'invité de Samedi Politique sur notre antenne. Il a également rendu hommage à François Delapierre ."L'émotion est très forte dans notre sensibilité politique. Je pense à sa famille et je lui adresse nos condoléances au nom de tous les élus régionaux", déclare-t-il.

"C'était vraiment le producteur d'idée. Il écrivait beaucoup. Il avait sorti quelques ouvrages. Il comptait énormément dans la construction que nous avons organisée ces dernières années en Ile-de-France notamment", conclut Gabriel Massou, saluant en François Delapierre un intellectuel.

Gabriel Massou rend hommage à François Delapierre



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique