Agression de Kheira Hamraoui : le Paris Saint-Germain "prend acte" de la remise en liberté d’Aminata Diallo

Publié le Mis à jour le
Écrit par PDB
Aminata Diallo, en 2019.
Aminata Diallo, en 2019. © ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP

Le PSG a réagi via un communiqué à la remise en liberté d’Aminata Diallo. La garde à vue de la joueuse parisienne a été levée jeudi, dans le cadre de l'enquête ouverte suite à l'agression Kheira Hamraoui, l’une de ses coéquipières.

Après 35 heures de garde à vue, Aminata Diallo a été remise en liberté, jeudi, faute d’éléments suffisants. Aucune charge n'a été retenue contre elle à ce stade, dans le cadre de l'enquête ouverte pour violences volontaires en réunion, avec arme et préméditation après l'agression de Kheira Hamraoui.

La garde à vue de l’un de ses proches a également été levée. Détenu à Lyon pour des faits d'extorsion de fonds, ce dernier avait été temporairement extrait de sa cellule.

Dans un communiqué publié jeudi soir, le PSG "prend acte" de la remise en liberté d’Aminata Diallo, à l’issue de sa garde à vue. Le club dit "rester aux côtés de ses joueuses pour leur permettre de surmonter cette épreuve et retrouver rapidement de la sérénité".

"Le Paris Saint-Germain réitère sa confiance dans la justice pour faire toute la lumière sur les événements", poursuit le communiqué.

La piste d'une rivalité entre les deux joueuses

Les faits remontent au jeudi 4 novembre, près du domicile de la victime. Après une soirée organisée par le PSG, à laquelle participaient les deux joueuses, Kheira Hamraoui a été frappée à coup de barre de fer au niveau des jambes par deux individus cagoulés, alors que Aminata Diallo raccompagnait sa coéquipière chez elle en voiture.

Aminata Diallo aurait été menacée, mais pas frappée. Blessée, Kheira Hamraoui n'avait pas pu jouer mardi en Ligue des Champions, contre le Real Madrid. Aminata Diallo avait, elle, été titularisée à sa place.

Le Club remercie chacun (...) de respecter la présomption d’innocence et l’intimité de l’équipe

Le PSG, dans sa déclaration publiée jeudi soir

Interpellé mercredi matin, avant d’être remise en liberté le lendemain, Aminata Diallo nie toute implication. La police explore toujours la piste d'une rivalité entre les deux joueuses. L’enquête se poursuit.

Du côté sportif, les joueuses du PSG s’apprêtent à affronter l'Olympique Lyonnais ce dimanche, en championnat. "Le Club remercie chacun de faire preuve de retenue, de respecter la présomption d’innocence et l’intimité de l’équipe", déclare d’ailleurs le PSG.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.