L'Assemblée Nationale veut interdire le portable à l'école

© MaxPPP
© MaxPPP

L'Assemblée Nationale examine la proposition de loi LREM sur l'interdiction du téléphone portable à l'école et au collège, promis par le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer

Par Christian Meyze

Pour Jean-Michel Blanquer : "C'est une loi du 21ème siècle, une loi d'entrée dans la révolution numérique". C'est ce que le ministre de l'Education Nationale a plaidé devant les députés à l'ouverture des débats.

Le ministre a sans doute raison, mais c'est aussi, à l'évidence, une des nombreuses lois qui sera inapplicable et inappliquée.

Le monde enseignant assiste à ce débat de société d'un oeil dubitatif . Eux savent bien qu'il s'agit d'un problème plus large de comportement qui concerne chacun, élèves certes mais aussi parents ou enseignants. Car bien sûr, les enfants sont désormais totalement "accros", dépendants, à leur portable. Mais ni plus ni moins que tout un chacun dans notre société du 21ème siècle. 

Et dans ces conditions, interdire l'usage du portable où que ce soit, supposerait la mise en place d'un dispositif de contrôle, voire d'empêchement, assorti aussi de sanctions pour les contrevenants.

Rien de tout cela ne sera prévu par la loi. La loi restera donc un simple texte, sans probablement le moindre effet. Personne ne sachant réellement comment il serait possible de l'appliquer.

 

Sur le même sujet

Les + Lus