Attentats : la cellule djihadiste de Bruxelles visait la France

Au fil des heures les révélations se poursuivent et le scénario des terroristes se précise. Selon le parquet fédéral belge, les terroristes projetaient d'autres attentats en France, notamment à Paris.

Dans un communiqué, dimanche 10 avril, après l’arrestation d’un des suspects clés, Mohamed Abrini, le parquet fédéral fédéral belge «confirme qu’il ressort de plusieurs éléments de l’enquête que l’objectif du groupe terroriste était de frapper à nouveau la France et que c’est pris de court par l’enquête qui avançait à grands pas qu’ils ont finalement décidé dans l’urgence de frapper Bruxelles »

Mohamed Abrini, déjà inculpé dans le dossier des attentats de Paris, a été également inculpé d’«assassinats terroristes» dans le dossier des attaques du 22 mars à Bruxelles, a également annoncé le parquet fédéral belge.