Cas contact, symptômes ou non… Les étapes à suivre pour se faire dépister du coronavirus

Test, durée de l’isolement… Que faire lorsqu’on présente des symptômes du coronavirus, ou lorsqu’on est identifié comme "personne contact" ? Et si l’on vit (ou non) sous le même toit que la personne malade ? On fait le point sur la marche à suivre.
Un médecin tenant dans ses mains l’échantillon issu d’un test de dépistage du coronavirus, dans une clinique à Saint-Germain-en-Laye, en avril 2020 (illustration).
Un médecin tenant dans ses mains l’échantillon issu d’un test de dépistage du coronavirus, dans une clinique à Saint-Germain-en-Laye, en avril 2020 (illustration). © IP3 PRESS/MAXPPP
Reconfinement, limitations pour la livraison et la vente à emporter à Paris… La lutte contre la propagation du virus reste aujourd’hui au cœur du quotidien des Franciliens. Mais alors que de nombreux habitants continuent à se déplacer dans le cadre de leur travail notamment, quand et comment se faire tester ?

Si vous présentez des symptômes

Fièvre ou sensation de fièvre (frissons, chaud-froid), toux, maux de tête, courbatures, fatigue inhabituelle, perte brutale de l’odorat, disparition totale du goût, diarrhée, ou bien difficultés respiratoires pour les formes plus graves… Si vous présentez des symptômes associés au coronavirus, le gouvernement conseille de contacter au plus vite un médecin "afin d’organiser une téléconsultation ou une visite à domicile si possible, ou une consultation en cabinet sur plage aménagée".

A noter qu’il est notamment possible de contacter un médecin de garde (en composant le 0 800 130 000 ou en s’adressant à sa pharmacie ou son laboratoire d’analyses médicales). En cas d’urgence (difficultés respiratoires, essoufflements, malaises…), vous pouvez contacter le 15.

Il est ensuite conseillé d’identifier un centre de dépistage à proximité de chez soi (voir plus bas pour savoir où se faire tester en Île-de-France) puis de s’y rendre avec sa carte d'identité, sa carte vitale et son ordonnance (le cas échéant). De retour chez soi, il faut ensuite rester confiné en attendant les résultats. En cas de résultats positifs, il faut rester strictement isolé chez soi jusqu’à une guérison complète.

Si vous êtes identifié comme "personne contact" par un médecin généraliste ou par l'assurance maladie

Dans un premier temps, il faut s’isoler pour éviter de contaminer ses proches et d’autres personnes (on peut être contagieux 48h avant l’apparition de signes, ou être infecté sans avoir de symptômes). Il faut ensuite se faire tester. En tant que "personne contact", vous êtes "automatiquement inscrit pour le test" et pouvez ainsi y accéder sans prescription médicale : au centre de dépistage, il faut prendre sa carte d'identité et sa carte vitale pour faire le prélèvement.
 ► Le résultat est positif ? Il est demandé de rester isolé pendant 7 jours après le début de la maladie si des symptômes apparaissent (si vous avez encore de la fièvre après 7 jours, restez isolé ; une fois que vous n’avez plus de fièvre, attendez encore 2 jours avant de stopper votre isolement), ou de rester isolé pendant 7 jours après la date du test si vous n’avez aucun signe.

► Le résultat est négatif ? Il faut s’isoler tant que la personne est malade et pendant 7 jours après sa guérison. Il faut refaire un test 7 jours après la guérison du malade en question. Si le résultat est à nouveau négatif et que vous ne présentez aucun symptôme, vous pouvez mettre fin à votre isolement.
 ► Le résultat est positif ? Il est demandé de rester isolé pendant 7 jours après le début de la maladie si des symptômes apparaissent (si vous avez encore de la fièvre après 7 jours, restez isolé ; une fois que vous n’avez plus de fièvre, attendez encore 2 jours avant de stopper votre isolement), ou de rester isolé pendant 7 jours après la date du test si vous n’avez aucun signe.

► Le résultat est négatif ? Vous pouvez mettre fin à votre isolement.
 ► Le résultat est positif ? Il est demandé de rester isolé pendant 7 jours après le début de la maladie (si vous avez encore de la fièvre après 7 jours, restez isolé ; une fois que vous n’avez plus de fièvre, attendez encore 2 jours avant de stopper votre isolement).

► Le résultat est négatif ? Prenez contact avec votre médecin. Il pourra vous être demandé de poursuivre votre isolement.

Si vous n'êtes pas considéré comme un cas contact et que vous ne présentez pas de symptômes

Vous souhaitez vous faire tester alors que vous ne présentez pas de symptômes, et que vous n’êtes pas considéré comme un cas contact ? Vous ne serez donc pas considéré comme "prioritaire", à la différence des personnes ayant des symptômes, des cas contacts et des personnels soignants (pour qui des plages horaires spécifiques sont dédiées dans les laboratoires, avec des résultats disponibles plus rapidement).

A noter ceci dit que le dépistage reste accessible sans prescription médicale, et intégralement pris en charge par l'assurance maladie.

Où se faire tester à Paris et en Île-de-France ?

Pour identifier le centre de dépistage le plus proche de chez soi, il est possible de se rendre sur sante.fr (ou sur la plateforme du ministère des Solidarités et de la Santé), où une carte interactive a été mise en place, ou bien sur le site de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France. La Ville de Paris a également publié la liste des laboratoires accessibles dans la capitale, arrondissement par arrondissement.

Pour être rapidement testé, des tests antigéniques sont par ailleurs disponibles en pharmacie : les résultats sont disponibles en 15 minutes. Si vous êtes une personne "vulnérable" (plus de 65 ans, antécédents cardiovasculaires, diabète, pathologie respiratoire chronique, obésité…), préférez un test PCR en laboratoire, plus fiable : les résultats sont disponibles – en théorie – entre 24 et 48h après le test.
Capture d’écran de la carte interactive disponible sur le site de l’ARS.
Capture d’écran de la carte interactive disponible sur le site de l’ARS. © ARS IDF
Dans tous les cas, n’oubliez ni votre masque, ni de remplir une attestation de déplacement dérogatoire dans le cadre du confinement (la case à cocher : "Consultations, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et l’achat de médicaments"). Et pour gagner du temps, vous pouvez télécharger et remplir à l’avance le formulaire de renseignements "pour la réalisation d’un examen virologique ou sérologique concernant la COVID-19 en laboratoire de biologie médicale".

Pour accélérer les délais de prise de rendez-vous, une plateforme téléphonique a également été lancée en août dernier par l’ARS d’Île-de-France. Dédié aux personnes symptomatiques et aux contacts de cas confirmés, le dispositif – qui fonctionne 7j/7, de 9h à 20h – "permet, si la personne concernée ne peut obtenir de rendez-vous pour un dépistage dans les 24 heures, de l’orienter vers un laboratoire qui la prendra en charge dans des délais garantis" A noter par ailleurs que, pour lutter contre l'épidémie, 50 centres de dépistage vont bientôt être installés sur les parvis de gares franciliennes. Deux sites à Paris et cinq autres dans la région sont déjà en service.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société