Covid-19 : bientôt cinquante centres de dépistage installés près des gares en Île-de-France

Pour lutter contre l'épidémie de la Covid-19, cinquante centres de dépistage vont être installés sur les parvis de gares franciliennes. Deux centres sont déjà en service à Paris et cinq dans la région.
Deux centres de ce types sont déployés sur les parvis des gares de l'Est et de Lyon à Paris.
Deux centres de ce types sont déployés sur les parvis des gares de l'Est et de Lyon à Paris. © MT - France 3 Paris Ile-de-France
Des containers sont apparus sur les parvis des gares de l'Est et de Lyon à Paris. Inaugurés ce jeudi 5 novembre, ce sont de mini-centres de dépistage où passants et voyageurs peuvent se rendre.

"Je voulais savoir, par précaution, si j'avais la Covid. Je n'ai pas de symptômes mais je travaille sur site. C'est pour mes collègues et moi-même", explique l'un des premiers patients à se faire tester dans ce centre de la gare de Lyon.

Le rendez-vous pris sur internet pour éviter les files d'attentes, il obtiendra ensuite les résultats par SMS dans les 24 ou 48 heures selon si son cas est considéré comme prioritaire ou non. Car ici, ce sont des tests PCR traditionnels qui sont réalisés, réputés plus fiables que les tests antigéniques.

"Les créneaux du matin sont surtout réservés aux cas prioritaires : les cas contacts, les personnels de santé, ceux qui sont en première ligne comme les policiers. L'après-midi, c'est plus pour les gens qui vont travailler et qui ont besoin de se déplacer", assure Arnaud Molinié, président de Loxamed, société qui gère ces laboratoires installés devant les gares parisiennes.
 

Des tests antigéniques dans les gares franciliennes

La région, avec IDF Mobilités, le syndicat des transports en Île-de-France, a souhaité développer un autre dispositif de tests devant les gares du RER.

Cette fois-ci, il s'agit de tests antigéniques et c'est la Croix-Rouge française qui gère ces centres de dépistage. "La région va les développer dans 50 gares, a déclaré Valérie Pécresse ce jeudi. Ces tests sont faits en 15 minutes. Ils sont un peu moins fiables que les tests PCR mais cela permet à des personnes asymptomatiques, qui veulent aller voir leurs grands-parents en Ehpad, mais aussi à ceux qui veulent se rassurer, d'avoir une réponse en 15 minutes. Et c'est comme cela que l'on enraye la circulation du virus."

Cinq centres ont déjà ouvert. Ils ont été installés devant les gares de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), de Juvisy-sur-Orge (Essonne), de Versailles (Yvelines), d'Ermont-Eaubonne (Val d'Oise) et de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

"Il y a encore 50% des voyageurs aux heures de pointe le matin", a poursuivi la présidente de la région Ile-de-France. "Avec le monde dans les transports en commun, il faut prendre ses précautions et prendre des mesures de sécurité sanitaire", a souligné Serge, un autre patient testé devant la gare de Lyon, peu rassuré par les mesures mises en place dans les transports en commun franciliens.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société transports en commun économie transports