Cinquième vague de Covid-19 : le taux d'incidence continue de flamber en Île-de-France

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jonathan Trullard
Dans un contexte de recrudescence des contaminations, la troisième dose de vaccin contre le Covid-19 est ouverte à tous depuis le 27 novembre.
Dans un contexte de recrudescence des contaminations, la troisième dose de vaccin contre le Covid-19 est ouverte à tous depuis le 27 novembre. © JEFF PACHOUD / AFP

Avec la quasi totalité des départements de la région classés "rouge", la situation sanitaire continue de se dégrader en Île-de-France. À Paris, le taux d'incidence avoisine les 350 pour 100.000 habitants, ce qui en fait le huitième département le plus touché du pays.

Les indicateurs liés au Covid-19 ne vont pas dans le bon sens. Les derniers datent du 27 novembre et en pleine cinquième vague, c'est maintenant 60 départements français, dont Paris ainsi qu’une bonne partie de l’Île-de-France, qui sont repassé au-dessus du seuil de 200 cas pour 100.000 habitants.

À Paris, un taux d'incidence largement au-dessus de la moyenne nationale

Chaque département est classé selon trois couleurs : en rouge les départements avec taux d'incidence élevé, en orange ceux avec un taux d'incidence moyen, en vert, les départements avec un taux d'incidence faible. Et hormis l'Essonne et la Seine-et-Marne (qui sont classé orange), le rouge est partout. Avec un taux d'incidence de près de 350 à Paris, les chiffres de contamination dans la capitale sont parmi les plus élevés du pays. Voici les chiffres dans les départements de la région, des plus faibles au plus élevés. 

Seine-et-Marne (77) : 187,7  

Essonne (91) : 188,4

Seine-Saint-Denis (93) : 218,1  

Val-de-Marne (94) : 232,4

Val-d'Oise (95) : 239,8

Yvelines (78) :  257,2

Hauts-de-Seine (92) : 265,3

Paris (75) : 347,6

"La 3e dose redonne une immunité maximale contre le virus"

C'est dans ce contexte que la campagne d'injection de la dose de rappel s'accélère en France avec depuis ce samedi 27 septembre, la possibilité pour les plus de 16 ans ayant reçu leur deuxième piqûre il y a au moins cinq mois de recevoir leur troisième.

Les adolescents de 12 à 15 ans peuvent quant à eux obtenir la troisième dose sur présentation d’une autorisation parentale. Mais encore faut-il obtenir un rendez-vous. La liste des centres ouverts en Île-de-France est répertoriée sur le site Santé.fr. Pour cette nouvelle campagne vaccinale, les centres de proximité sont privilégiés, ainsi que les pharmacies et les médecins. 

Tous les chiffres concernant l'évolution du Covid-19 en France sont quant à eux à retrouver sur le site covidtracker.fr, des chiffres constamment actualisés, départements par département. 

En visite ce matin dans un centre de vaccination du 18e arrondissement parisien, le ministre de la santé Olivier Véran, a  rappelé l'importance de la troisième dose : "Dès les premières heures après cette dose de rappel, le niveau d'immunité conféré remonte à son maximum. Cette troisième dose devrait donc nous permettre de passer cette vague sans autres mesures de restrictions".

À compter du 15 janvier prochain, les personnes de plus de 18 ans devront justifier d’un rappel vaccinal au maximum sept mois après la précédente piqûre pour que leur pass sanitaire soit prolongé. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.