À Paris, les vaccinodromes qui ont fermé ne devraient pas rouvrir pour la troisième dose

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jonathan Trullard
À partir de ce samedi 27 novembre, la 3e dose de vaccin est accessible aux plus de 18 ans. Mais encore faut-il avoir un rendez-vous...
À partir de ce samedi 27 novembre, la 3e dose de vaccin est accessible aux plus de 18 ans. Mais encore faut-il avoir un rendez-vous... © DAREK SZUSTER / MAXPPP

Avec les centaines de milliers de rendez-vous pris ces dernières heures pour obtenir la troisième dose de vaccin, les centres de vaccination se voient pris d'assaut. En Île-de-France pourtant, il n'est pour l'instant pas prévu de rouvrir les vaccinodromes fermés après l'été.

Suite aux annonces d'Olivier Véran jeudi dernier, les candidats à la troisième dose de vaccin anti-Covid se sont rués sur les sites de réservation. On a même compté jusqu'à une heure d'attente sur Doctolib pour obtenir un créneau. La décision de désactiver le pass sanitaire après le 15 janvier (si un rappel n'a pas été fait sept mois après la dernière piqûre) y est pour quelque chose. L'approche des fêtes de fin d'année aussi. Résultat : un million de rendez-vous pris en 24h, un record.

Dans ce contexte, qu'en est-il des vaccinodromes ? Ces centres de vaccination XXL qui avaient fleuri partout sur le territoire, au stade de France ou à la Défense Arena par exemple, avant de fermer les uns après les autres après l'été. À Paris, il ne reste plus que 13 centres de vaccination sur les 28 créés à l'origine par la ville. 108 sont ouverts en Ile-de-France.

Privilégier les centres de proximité

Ces centres fermés pourraient pourtant être utiles face à ce nouvel afflux de rendez-vous. Mais la vaccination est maintenant reléguée à des structures plus petites, les pharmacies (2.700 en région parisienne) et les médecins par exemple, souligne la préfecture de police de Paris. Cette campagne de rappel ne devrait donc pas faire rouvrir ces mégacentres, en Ile-de-France du moins.

"Contrairement à la campagne vaccinale relative aux deux premières doses de vaccins, cette campagne pour l'injection de la 3ème dose repose davantage sur un échelon de proximité", explique-t-on dans un communiqué laconique. Les Zéniths ou parcs des expositions ne reprendront donc pas ce rôle mais "les capacités d'accueil et les effectifs seront renforcés dans les centres de vaccination en activité". Une plus grande amplitude horaire sera notamment mise en place un peu partout. L'administration indique par ailleurs qu'un "travail sur l'amplification de l'offre vaccinale est en cours".

Après un pic à 1.600 centres de vaccination, la France en compte désormais 1.100. Les Français, quant à eux, sont maintenant 19 millions à être éligibles à une dose de rappel. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.