Claude François en hologramme, hip-hop, théatre coquin et l'histoire des Beaux-Arts dans "Un soir à Paris"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christian Meyze .

Chanter avec Dalida dans "hit-Parade", danser le hip hop sur du classique ou s’encanailler sur des airs coquins et frivoles, cette semaine Jean-Laurent Serra vous emmène Un Soir à Paris.

Claude François, Dalida et leurs amis chantent et dansent presque comme en vrai ! Une première mondiale réalisée grâce à des hologrammes.



Après de longs mois passés à négocier avec les ayants droits, ça y est ! Le spectacle "Hit-Parade" présenté au Palais des Congrès de Paris fait revivre sur scène des  grands noms de la chanson française. Modélisés sur ordinateurs puis projetés sur grand écran sous la forme d’hologrammes assez bluffants, Dalida, Claude François, Mike Brant et Sacha Distel se partagent l’affiche et reprennent de la voix comme à la grande époque.

Entourés par une vingtaine de vrais comédiens, chanteurs et danseurs les hologrammes racontent l’histoire de "Hit-Parade", une émission de télévision fabriquée par Claude François.  Plongé à l’époque de l’ORTF, le public assiste à la fabrication de cette émission ancrée dans les années 1970.  Costumes pelle à tarte, perruques façon gaufre, "Hit-Parade" pénètre les coulisses d’une époque heureuse où les jeunes se trémoussaient sur « Alexandrie » ,s’embrassaient sur « je vais t’aimer ». Un programme vintage rafraichissant.

"Hit-Parade"  du 12 au 29 janvier. Palais des Congrès. Paris 17ème

En savoir plus : http://www.viparis.com/viparisFront/do/manifestation/palais-des-congres-paris/HIT+PARADE=12920

-------

25 ans de Hip Hop et pas une crampe ! Le festival "Suresnes Cité danse" au théâtre Jean Vilar souffle ses bougies avec un spectacle anniversaire.



C’est devenu une référence nationale dans l’univers du hip hop, un rendez-vous précurseur qui depuis 1992 met en lumière la banlieue et ces cultures urbaines. Le festival "Suresnes Cité Danse" fête cette année ses 25 ans de création autour du hip hop avec un spectacle qui regroupe 25 danseurs qui ont participé au développement et au rayonnement de ce rendez-vous. Chorégraphié par Farid Berki, lui-même habitué du festival, le spectacle rend hommage aux différentes formes de danse hip hop.  

Aujourd’hui reconnu, le hip hop compte désormais parmi les siens, de nombreux chorégraphe de références comme Blanca li, José montalvo ou encore Karine Saporta, mais aussi des directeurs de scènes nationales, comme Mourad Merzouki. Une juste récompense pour ce courant artistique et une fierté pour le festival de Suresnes qui à l’époque de sa création était bien seul à croire en cette belle destinée. 

"Suresnes Cités Danse" jusqu’au 5 février au Théâtre Jean Vilar. Suresnes (92)

En savoir plus : http://www.suresnes-cites-danse.com/

-------



Les Beaux-Arts situés fêtent cette année leurs 200 ans de création et de formation avec des expositions, des rencontres et des visites.

Installée sur deux hectares au cœur du 6ème arrondissement.



Cette institution, unique en son genre, classée au patrimoine, bat depuis deux siècles au rythme de la vie artistique, politique et intellectuelle de la cité. A la fois école mais également musée que le public peut visiter, les beaux-arts de Paris sont un joyau de la capitale. Profitez-en: la première exposition anniversaire ouvrira dès le 26 janvier avec  "Ingres et ses élèves" , un hommage à ce peintre qui fut également professeur aux Beaux-Arts de Paris.

En savoir plus : http://www.beauxartsparis.com/fr/l-ecole/a-la-une

-------



Le théâtre Trévise, dans le 9ème, propose une bouffée d’air fantaisie avec la revue coquine "Paris Chéri(es)" imaginée par les Frivolités Parisiennes.



Plutôt spécialisé dans l’opéra bouffe et habitué à rejouer des œuvres oubliées d’Offenbach ou d’Hervé, le collectif des Frivolités Parisiennes s’intéresse aujourd’hui au répertoire léger et coquin de la fin du 19ème siècle. Une période libertine où parler de sexe ne posait pas plus de problème que lire le journal. Avec "Paris Chéri(es)" qui se présente comme une revue légère et décomplexée, les violons et autres instruments à cordes de l’orchestre des Frivolités Parisiennes font revivre des chansons coquines dans l’atmosphère feutrée d’un fauteuil d’orchestre. Drôle et malicieux, le spectacle mélange le luxe de la musique classique et la luxure de la troisième république. 

« Paris Chéri(es) » jusqu’au 14 janvier au Théâtre Trévise. Paris 9ème

En savoir plus : http://trevise.fearindustry.fr/

Autre information : http://www.lesfrivolitesparisiennes.com/#!home
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité