• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Avant le derby francilien en Top 14 : le Racing 92 au top, le Stade français au fond

Le match Stade français / Racing 92, à Paris, le 3 décembre 2017. / © LeMousticProduction/MAXPPP
Le match Stade français / Racing 92, à Paris, le 3 décembre 2017. / © LeMousticProduction/MAXPPP

Le Racing 92 reçoit le Stade français samedi après-midi, dans le cadre de la 21ème journée du Top 14. Un derby qui se jouera pour la première fois à la U Arena, à Nanterre. Pour les deux équipes, l'enjeu est de taille.

Par France 3 Paris IDF/ET

Le rugby sera-t-il aussi fédérateur que le basket dans la nouvelle enceinte de la U Arena, à Nanterre ? Après les 25.000 spectateurs du match de basket Nanterre 92 / Asvel dimanche - un record d'affluence -, le derby francilien devrait attirer les foules, samedi après-midi. Car l'enjeu est de taille pour les deux équipes : le Racing 92 et le Stade français.

Duo de tête

Pour ce premier derby à la U Arena, le Racing 92 a les yeux rivés sur le haut du Top 14. Actuellement deuxième au classement provisoire, le club des Hauts-de-Seine doit tout faire pour conforter sa place dans le duo de tête. Car à la clé, il y a une qualification directe pour les demi-finales du Top 14.
Samedi après-midi, il faudra donc que les joueurs de Jacky Lorenzetti digèrent leur défaite sévère face à Montpellier (3-41). N'oublions pas que le club de Colombes reste toujours diminué par l'absence de ses internationaux.  

Le Stade français, pas loin de la relégation

De l'autre côté du classement, on trouve le Stade français. Les Parisiens ont seulement quatre points d'avance sur le premier relégable. Descendre en Pro D2 ? Inenvisageable pour le Stade français, 14 fois champion de France. 

Le club s'est certes donné un peu d'air en mettant fin dimanche face à Castres (23-17) à une série de cinq revers de rang. Mais le Stade français est loin d'être tiré d'affaire...

Les compositions des équipes

► Sur la pelouse

Racing 92 : Dupichot - Thomas, Tuitavake, Vulivuli, Andreu - (o) Carter, (m) Gibert - Palu, Claassen, Nyanga - Nakarawa, Carizza - Tameifuna, Szarzewski, Kakovin

Stade français : Martial - O'Connor, Williams, Danty (cap), Yobo - (o) Plisson, (m) Bouhraoua - Ugena, Macalou, Burban - Tuohy, Pyle - Cittadini, Panis, Zhvania

► Les remplaçants 

Racing 92 : Avei, Afatia, Do. Ryan, Chouzenoux, Chauveau, Lambie, Vakatawa, C. Johnston

Stade français : Da Silva, Felsina, De Giovanni, Chapuis, Daguin, M. Steyn, Lafond, Taulafo

A lire aussi

Sur le même sujet

La Marne en chansons

Les + Lus