• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Enquêtes de région - Paris Île-de-France

Un mercredi par mois à 23 heures 10 après le Soir 3.
Logo de l'émission Enquêtes de région - Paris Île-de-France

Passeurs d'histoire

Enquêtes de Région consacre ce premier rendez-vous de la saison à une page de l'histoire à la mémoire des déportés avec deux reportages : la rafle du Vel d’Hiv et l'initiative de lycéens engagés contre l'oubli.
 

Par Véronique Borel

Rafle du Vel d’hiv, les derniers témoins. Une enquête de Geneviève Faure et Nedim Loncarevic

Le 16 et 17 juillet 1942 près de treize mille Juifs, d’origine étrangère, sont arrêtés à Paris par la police française sur ordres des allemands. 
Les célibataires et les couples sans enfants sont emmenés au camp de Drancy.Les familles sont enfermées au Vélodrome d'Hiver, le Vel d’hiv, comme l’appelaient les Parisiens, situé dans le XVe arrondissement de  Paris.
Plus de 8 000 hommes, femmes et enfants, sont détenus en attendant d'être transférés dans les camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande dans le Loiret. Tous seront déportés à Auschwitz-Birkenau d'où, pour la plupart, ils ne reviendront pas. Sur les 75 000 Juifs au total déportés de France, moins de 2 500 sont revenus.

Serge Klarsfeld, infatigable chasseur de nazis, se bat toujours pour la mémoire de cet événement dramatique. Les témoins seront au centre de cette enquête. 

Invité : Denis Peschanski, directeur de recherches au CNRS, viendra nous parler de cette page d'histoire
 


 

La mémoire vivante. Une enquête de Virginie Delahautemaison et Laurence Comiot

Encadrés par deux enseignantes tout au long de leur année scolaire, des élèves de la classe de 1ère L du lycée Jules Ferry ont conçu un film pour participer au Concours National de la Résistance et de la Déportation. Ils se sont inspirés de la chanson « Sans y penser » extraite de l’opérette-revue « Le Verfügbar aux enfers » que Germaine Tillion, déportée, a écrit au camp de Ravensbrück durant l’hiver 1944-1945. Portrait de ces jeunes lycéens qui grâce à leurs cours d'histoire deviennent porteur de la mémoire. Des engagés contre le racisme, l’antisémitisme et la haine de l’autre.

Invitée :  Annette Wieviorka, historienne, spécialiste de la Shoah et de l'histoire des Juifs au XXème siècle et directrice émérite du CNRS


 



 
 
 

Ces élèves de terminale qui ne peuvent pas redoubler dans leur lycée