• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

En 2015, la Française des jeux a touché le jackpot

© THOMAS COEX / AFP]
© THOMAS COEX / AFP]

Avec 13,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires, en hausse de plus de 5% par rapport à l'année précédente, la Française des jeux ne connaît pas la crise. Et contrairement aux joueurs, la société ne mise pas sur le hasard pour faire fortune.

Par Pierre-Olivier Chaput

En 2015, la Française des jeux aura amassé 13,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Ce chiffre est en hausse de 5,4% par rapport à l'année précédente et les joueurs sont légion : 26,3 millions de clients en 2015, avec une mise moyenne de 10€ par semaine.

"Il y en a qui laissent tout dans l'espoir de gagner"

Malgré les chances infimes de toucher le jackpot, les joueurs continuent de miser. Pour un buraliste, "Les gens ont tellement de problèmes, ils s'appauvrissent, alors il y en a qui laissent tout dans l'espoir de gagner...".  
Pourtant, sur les 13,7 milliards de chiffre d'affaires, seuls 66% seront rendus aux parieurs. Mais cela n'empêche pas les joueurs de rêver lorsqu'on leur pose la fameuse question de savoir ce qu'ils feront si ils gagnent : "J'achèterai des maisons, des bateaux, plein de choses" ; "Tout ce que je peux faire. Mais d'abord gagner et voir ensuite !".

Face aux dangers de l'addiction et l'endettement, la Française des jeux répond : "On n'est pas dans un esprit pour inciter les gens à jouer, on veut pas d'addiction". La société vient pourtant d'investir 500 millions d'euros dans ses applications internet pour toucher de potentiels nouveaux joueurs..

VOIR le reportage de Cecile Magne
2015, année record pour la Française des jeux

 

Sur le même sujet

Au sud de Paris, la ligne 14 doit relier les Olympiades à l'aéroport d'Orly avant les Jeux Olympiques

Les + Lus