• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Espérance de vie, âge moyen... Le portrait-robot du Francilien

Image d'illustration / © © MaxPPP/Philippe Turpin
Image d'illustration / © © MaxPPP/Philippe Turpin

On y meurt moins et on y vit plus longtemps... Bienvenue en Île-de-France ! L'Insee Île-de-France a présenté des données relatives à la région parisienne : espérance de vie, taux de mortalité, de fécondité... A quoi ressemble le Francilien ou la Francilienne-type ?

Par France 3 Paris IDF

Parmi les autres régions métropolitaines, l'Île-de-France fait figure de région exemplaire en matière d'espérance de vie. Malgré la hausse du nombre de décès, c'est en effet en région parisienne que l'on vit le plus longtemps : 85,9 ans pour les femmes et 80,8 ans pour les hommes. L'Insee Île-de-France a présenté des données relatives au millésime 2014 de la population.

# Plus de 12 millions d'habitants

Au 1er janvier 2014, nous étions 12.027.565 à vivre en Île-de-France, suivant la définition de la population légale. Et au 1er janvier 2016, cette population était estimée à 12.143.000. L'Île-de-France comptait en 2015 près d'un cinquième de la population métropolitaine, mais son solde naturel (105.200, -7.000 personnes par rapport à 2014) était "à
son niveau le plus bas depuis une décennie
", souligne l'Insee.

Cette baisse s'explique notamment par "l'augmentation du nombre de décès par rapport à 2014 (74.500, soit 4.000 décès supplémentaires, +5,4%) et par une baisse des naissances (179.762 naissances, soit 3.000 enfants de moins, -1,6%)".

# Une région féconde

L'Île-de-France fait partie des régions les plus fécondes avec 2,04 enfants par femme en 2014 : c'est au-dessus de la moyenne nationale (à 1,98 enfant par femme). Selon les chiffres de l'Insee, les disparités sont importantes entre Paris (1,56 enfant par femme) et la Seine-Saint-Denis (2,50 enfant par femme).

# Des mères un peu plus âgées

En 2013, l'âge moyen des mères à la naissance était de 31,3 ans en Île-de-France (1,1 année de plus qu'en France métropolitaine). C'est à Paris et dans les Hauts-de-Seine qu'il est le plus élevé (33,3 et 32,1).

# Un taux de mortalité plus faible

"On meurt moins en Île-de-France"... Le taux de mortalité francilien est en effet le plus faible de la France métropolitaine (6 pour mille, contre 9 pour mille).

Sur le même sujet

Un cinquième cercle de jeux ouvre ses portes dans la capitale

Les + Lus