Agression sur un chantier à Grigny: deux mineurs mis en examen

Deux garçons de 15 ans, suspectés d'avoir violemment agressé lundi deux hommes qui travaillaient sur un chantier de la Grande-Borne, quartier réputé difficile de Grigny (Essonne), ont été mis en examen mercredi et placés sous contrôle judiciaire.

Un seul des deux reconnaît les "vols avec violence", "violences aggravées" et "détérioration de biens", dont ils sont soupçonnés, sans expliquer son geste, l'autre ayant refusé de s'exprimer. "Mais des témoins, auxquels ils ont été confrontés, les ont parfaitement identifiés", a souligné la source judiciaire, ajoutant que ni l'un, ni l'autre, n'avait de "passé judiciaire important".

Lundi après-midi, deux hommes qui travaillaient sur un chantier destiné à déplacer un sequoia, arbre emblématique du quartier, avaient été attaqués par deux individus cagoulés.

L'un des agresseurs avait lancé une pierre sur la vitre d'un engin de chantier où se trouvait une des victimes, un ouvrier, avant de lui donner des coups avec
un objet non identifié, le blessant au visage. Le deuxième s'était attaqué à l'autre victime, un spécialiste reconnu du sequoia, le blessant à trois reprises à coups de couteau, notamment au flanc et au bras. Les deux victimes avaient été brièvement hospitalisées. Les faits ont eu lieu devant le centre de la vie sociale du quartier, face à plusieurs témoins. "En portant atteinte à l'intégrité physique de ces deux professionnels, une nouvelle étape a été franchie dans l'escalade de la violence qui n'est plus supportable", avait regretté la mairie de Grigny dans un communiqué.