• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Un Grenoblois placé en garde-à-vue après la diffusion de messages appelant à une purge contre les forces de l'ordre

Appel à la purge contre les forces de l'ordre / © Capture d'écran (twitter)
Appel à la purge contre les forces de l'ordre / © Capture d'écran (twitter)

Un appel à la violence contre les policiers le soir d'Halloween circule sur les réseaux sociaux depuis samedi. Son auteur a été placé en garde-à-vue et deux plaintes ont été déposées aujourd’hui.
 

Par M.P et A.B

Le message serait parti d'une simple blague sur Snapchat, selon le jeune Grenoblois qui affirme en être l'auteur. Dans une story, il édicte des règles de purge pour le soir du 31 octobre, jour d’Halloween. Un message qui a fait le tour des réseaux sociaux.  « En gros, j'ai mis une story avec des règles et ça a fait le tour de la France en l’espace de deux heures. C’était une blague sauf que les gens l’ont trop pris au sérieux », explique le Grenoblois sur Twitter, depuis placé en garde-à-vue.
 

Il est ressorti libre de cette garde à vue. Il est convoqué au Tribunal Correctionnel de Grenoble le 28 novembre. Il est poursuivi pour incitation publique à commettre des crimes ou des délits. Il encourt jusqu'à 5 ans de prison et 45.000 euros d'amendes.

Un appel à attaquer les forces de l'ordre au mortier

A Corbeil-Essonnes, le message bourré de fautes d’orthographe est relayé depuis dimanche matin avec des règles précises : « 1- habillez vous tous en noir avec masque si possible 2- toutes les armes sont aurtorisés » ou encore « 7. Les forces de l’ordre devront d’être attaquer au mortier, feux dartifice, pétard, pierres ».

C'est l’adjoint au maire de Corbeil-Essonnes en charge de la sécurité qui alerté les forces de l’ordre. Dans une ville où le contexte est tendu depuis une dizaine de jours. Plusieurs guets-apents ont été organisés contre les forces de l’ordre.

 « On prend toujours ces menaces au sérieux puisque malheureusement sur le département de l’Essonne au travers de Viry-Chatillon, il y a quelques années, on a eu des collègues qui se sont fait gravement brûler. Et il y avait eu des menaces donc aujourd’hui ces menaces on ne peut plus les accepter ». affirme Olivier Michelet, SGP Police. Viry…

Deux policiers blessés

Hier soir, ce sont deux policiers qui ont été blessés dans le quartier de la Nacelle. Et trois voitures brûlées. Une escalade de la violence que la procureur d'Evry voudrait enrayer. 

 « Depuis une dizaine de jours, nous avons  des incidents quasiment tous les jours sur Corbeil (…) C’est quelque chose sur lesquelles il faut qu’on travaille de manière à pouvoir interpeller les auteurs et les mettre à l’écart par des peines d’emprisonnement très fermes », explique Caroline Nisand procureur de la République d'Evry
 

Sur Twitter, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner  a annoncé avoir porté plainte. Le directeur de la police de l'Essonne a de son côté porté plainte contre X.

Plusieurs patrouilles supplémentaires vont être déployées dans Corbeil-Essonnes.
 

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus