Cet article date de plus de 8 ans

Brétigny-sur-Orge : un rapport confidentiel met en cause la SNCF

Selon nos confrères du Figaro, un rapport interne de la SNCF remis en juillet à la justice met en en lumière les défaillances de la maintenance.
Samedi 13 juillet, Guillaume Pépy faisait un point presse à Brétigny-sur-Orge au lendemain du déraillement du Paris-Limoges.
Samedi 13 juillet, Guillaume Pépy faisait un point presse à Brétigny-sur-Orge au lendemain du déraillement du Paris-Limoges. © Sébastien Thomas / France 3 Paris
Après la catastrophe ferroviaire, survenue le 12 juillet dernier à l'approche de la Gare de Brétigny-sur-Orge (Essonne), qui a coûté la vie à sept personnes et fait de nombreux blessés, un rapport interne et confidentiel destiné à la direction de la SNCF a été remis à la justice le 22 juillet. 
Les journalistes du Figaro ont pu se le procurer et constatent que ce document revient sur l'aiguillage où était située l'éclisse, la pièce qui aurait provoqué l'accident. Un certains nombres d'anomalies ont alors été relevées notamment l'absence d'un boulon sur cette éclisse. Elles n'avaient pas été relevées lors de la dernière inspection des agents SNCF qui remontait au 4 juillet. Que s'est-il passé entre le 4 et le 12 juillet?
De plus Le Figaro recèle que de ces informations, notamment le boulon manquant sur l'éclisse, ont été passées sous silence par Guillaume Pépy, président de la SNCF lors de sa conférence de presse le 24 juillet.
Ce rapport pose à nouveau de nombreuses questions et relance l'hypothèse d'une maintenance défaillante.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports accident sncf