Corbeil-Essonnes: information judiciaire sur des soupçons d'achat de votes

Une information judiciaire a été ouverte à Paris sur des soupçons d'achat de votes à Corbeil-Essonnes lors de la campagne municipale de 2010 remportée par le successeur de Serge Dassault, Jean-Pierre Bechter (UMP).

Selon nos confrère de l'Express, cette instruction a été ouverte pour achat de votes, corruption, blanchiment et abus de biens sociaux, Ces soupçons de pratiques électorales illégales faisaient auparavant l'objet d'une enquête préliminaire menée par la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Paris.


>> Voir le sujet de Michèle Rey :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice élections municipales 2020