Elections départementales 2015 : focus sur l'Essonne

Une commission rogatoire a été ouverte par le tribunal d'Evry / © France3 Paris
Une commission rogatoire a été ouverte par le tribunal d'Evry / © France3 Paris

Gros plan, ce mardi 17 mars, dans le 19/20 de France 3 Paris Ile-de-France, sur le département de l'Essonne. Bertrand Lambert analyse ici les enjeux du scrutin dans ce département, fief historique de la gauche et qui pourrait basculer du fait des nombreuses fractures de cette gauche.

Par Christian Meyze

Les enjeux en Essonne

Si François Hollande avait obtenu un bon score en Essonne, lors du second tour de la présidentielle (53,43%), la gauche a perdu une quinzaine de communes dans ce département lors des municipales de 2014, dont Viry-Châtillon, Palaiseau, Athis-Mons ou Brétigny-sur-Orge. Or ce département est un bastion du PS et c'est aussi le département du premier ministre Manuel Valls, maire de la ville préfecture d'Evry. Autant dire qu'une défaite dans l'Essonne serait un énorme désaveu pour le chef du gouvernement. Pourtant l'issue du scrutin est incertaine dans le département. 
Au départ désunie, la gauche a néanmoins compris ces dernières semaines qu'une défaite serait catastrophique. Et miracle, partout, dans les 21 cantons le PS, EELV et les radicaux de gauche se présentent en alliés. Seul le Front de Gauche fait défaut dans de nombreux cantons.
La droite, pour sa part, a du mal à se rassembler derrière son chef de file départemental contesté Georges Tron.
Elections départementales en Essonne

>>>La situation politique départementale actuelle en infographie en cliquant ici

Président du conseil général sortant Jérome Guedj (PS)
Population 1 257 065 hab. (2012)
21 cantons et 42 conseillers départementaux pour 2015

>>> Petit mode d'emploi en image sur ces élections départementales 2015 (ex-cantonales) : (cliquez pour agrandir)

© Ministère de l'Intérieur
© Ministère de l'Intérieur


 

Sur le même sujet

Les + Lus