Essonne : un jeune poignardé dans l'enceinte de son lycée à Cerny, la victime grièvement blessée

L'enquête a été confiée à la Brigade de recherche d'Etampes. / © Florie Castaings - France 3 Paris Île-de-France
L'enquête a été confiée à la Brigade de recherche d'Etampes. / © Florie Castaings - France 3 Paris Île-de-France

Un lycéen a été grièvement blessé mercredi soir après avoir été victime d’une agression à l’arme blanche, dans l'enceinte de son établissement à Cerny. La victime a reçu deux coups de couteau à la poitrine.

Par France 3 Paris IDF / AFP

L’agression s’est déroulée dans l'enceinte même de l’établissement. Attaqué à l’arme blanche, un interne du lycée des métiers Alexandre Denis à Cerny, en Essonne, a été grièvement blessé. Son pronostic vital n'est plus engagé.

Les faits se sont déroulés mercredi, en fin de journée. Âgée de 16 ans, la victime a été retrouvée grièvement blessée par des membres du personnel scolaire, qui ont immédiatement prévenu les secours.

Deux coups de couteau à la poitrine

Le lycéen a reçu deux coups de couteau à la poitrine. Il a été transporté à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre, dans le Val-de-Marne, dans un état grave.

Du côté du rectorat de Versailles, un communiqué explique que l’attaque a été menée par « deux individus extérieurs » au lycée. Le rectorat exprime par ailleurs « sa vive émotion et apporte tout son soutien au lycéen à ses proches et à la communauté éducative de l'établissement ».

Le motif est inconnu. Selon des élèves interrogés, les deux individus n'ayant pas trouvé leur cible, ils auraient poignardé un élève au hasard.
 

Des entrées pas sécurisées

Les professeurs ont exercé leur droit de retrait jusqu'à nouvel ordre. Ils dénoncent le fait que les entrées ne sont pas du tout sécurisées et affirment avoir prévenu à plusieurs reprises les autorités compétentes. Il en existe cinq dans cet établissement en travaux. Depuis ce jeudi matin, des vigiles ont été placés aux entrées.

Jeudi midi, aucune interpellation n’avait été réalisée. Pour ce qui est de l’enquête, l’affaire a été confiée à la Brigade de recherche d'Etampes.
 

Sur le même sujet

Les + Lus