Essonne : RER C et D, non à l'omnibus!

© France 3 IDF
© France 3 IDF

Les présidents de huit communautés de communes de l'Essonne ont présenté leur campagne contre la mise en omnibus de tous les RER C et D. Une modification qui rallongerait le temps de parcours des voyageurs.

Par Valentine Ponsy

Ils s'étaient déjà fait entendre en décembre dernier. Depuis la mobilisation continue. 
Selon les élus en colère, les travaux en cours sur le RER D feraient passer ce train en  omnibus entre Villeneuve-Saint-Georges et Paris. Les trains s'arrêteraient alors dans toutes les gares, de l'Essonne jusqu'à Paris. Conséquence pour les voyageurs cela rallongerait d’une heure par semaine le temps de transport de 100000 Franciliens. Chaque jour, environ 550.000 voyageurs circulent sur le RER C et près de 600.000 sur le RER D.

"Cette réforme aboutirait à allonger les temps de transports des usagers d'au moins 15 minutes par jour. On a calculé que ça représente 15 jours de RTT par an passés dans les transports", s'est insurgé Nicolas Dupont-Aignan (Debout la république), président de la communauté d'agglomération du Val d'Yerres.
"On ne peut pas demander à nos territoires d'accueillir toujours plus d'habitants et le faire sans créer les moyens de transport (...) On est face à un RER qui est saturé. Depuis trente ans, inexorablement, nos territoires s'éloignent de Paris", résume Stéphane Beaudet, maire UMP de Courcouronnes.

>> Voir le reportage de Bertrand Lambert et Sébastien Thomas

DMCloud:35785
RER C et D: les élus contre le projet d'omnibus
Etes-vous prêts à passer 15 jours de plus par an dans le RER? C\


Dans une lettre envoyée le 31 janvier, ils demandent au président du STIF, Jean-Paul Huchon (PS) , de renoncer à ce projet prévu pour 2014,.
Les élus ont lancé une pétition en ligne, ils ont prévu de distribuer des tracts dès mardi et pendant un mois dans les gares concernées.

Autre raison de mécontentement, la gare Créteil-Pompadour qui remplace l’arrêt Villeneuve-Prairie (Val-de-Marne). Un seul quai ne devrait desservir que deux voies. Tous les trains seront donc obligés de se suivre sans possibilité de se doubler jusqu’à Paris. En cas de panne ou d’incident, ils devront donc tous s’arrêter.

A noter:
Pendant 6 semaines, du 4 février au 16 mars des travaux sur la ligne C entre Paris et Choisy-le-Roi vont entraîner la suppression de certains trains et ralentir le trafic.
Pour en savoir plus cliquez ici



Sur le même sujet

Les + Lus