• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Grand débat : Emmanuel Macron à Evry-Courcouronnes ce lundi

Après Grand Bourgtheroulde (Eure), Souillac (Lot), Valence et Bourg-de-Péage (Drôme), Emmanuel Macron sera à Evry-Courcouronnes (Essonne) lundi. / © EMMANUEL FOUDROT / POOL / AFP
Après Grand Bourgtheroulde (Eure), Souillac (Lot), Valence et Bourg-de-Péage (Drôme), Emmanuel Macron sera à Evry-Courcouronnes (Essonne) lundi. / © EMMANUEL FOUDROT / POOL / AFP

Dans le cadre du grand débat national, Emmanuel Macron se rendra lundi après-midi à Evry-Courcouronnes (Essonne). Il rencontrera environ 300 élus et représentants d'associations d'Île-de-France. C'est la première rencontre que le président de la République organise en banlieue parisienne. 

Par Amélie Lepage

Le 24 janvier dernier, le chef de l'Etat s'était rendu à Valence dans la Drôme, pour rencontrer une soixantaine d'élus de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour la 4ème étape du grand débat national, c'est donc Evry-Courcouronnes qui a été choisie. Créée le 1er janvier dernier, Evry-Courcouronnes est née de la fusion des villes d'Evry et de Courcouronnes. Elle compte près de 69 000 habitants. 

Son maire, Stéphane Beaudet, président de l'Association des maires d'Ile-de-France, est aussi vice-président de la région et responsable transports à Ile-de-France Mobilité. Cet élu, qui a quitté le parti Les Républicains il y a un an, a été élu maire de la commune nouvelle avec l'appui de Francis Chouat, ancien maire d'Evry devenu député LREM en novembre.
Emmanuel Macron à Evry-Courcouronnes. / © Mathilde Brugnière - France 3 Paris - Île-de-France
Emmanuel Macron à Evry-Courcouronnes. / © Mathilde Brugnière - France 3 Paris - Île-de-France

Première rencontre en banlieue parisienne

Jusqu'ici, Emmanuel Macron avait privilégié des communes rurales ou péri-urbaines. L'Elysée souhaite cette fois-ci que "les quartiers se saisissent aussi du grand débat, pour en être des acteurs à part entière". Seront conviés des maires et des parlementaires d'Île-de-France qui sur leur territoire ont des quartiers prioritaires de la politique de la ville, l'une de ces 1.500 zones urbaines défavorisées qui font l'objet de politiques d'aide spécifiques. 

Sur le même sujet

A Paris, des habitants sont formés pour éradiquer la présence de rats

Les + Lus