Cet article date de plus de 6 ans

Il se faisait livrer par colis des faux billets commandés sur internet

Un simple clic et le tour est joué : un homme a été récemment interpellé, en région parisienne, soupçonné de s'être fait livrer par la poste un colis de faux billets de 50 euros commandés sur internet, a annoncé la police.
Selon l'enquête de l'Office central pour la répression du faux monnayage (OCRFM), le suspect domicilié dans l'Essonne avait commandé sur internet, via le logiciel anonyme et privé Tor, une quarantaine de faux billets de 50 euros. Il aurait acquitté, à bas prix, la commande à l'aide de monnaies virtuelles, des "bitcoins", selon la source.

L'OFCM a précisé lundi - sans révéler comment le colis postal un peu spécial qui venait des Pays-Bas a été détecté - que l'affaire en elle-même "n'est pas d'importance" et que les billets étaient "de piètre facture". "Néanmoins", a insisté l'office spécialisé de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), "elle est révélatrice de la facilité avec laquelle on peut acheter, par un simple clic, tout et n'importe quoi et parfois des produits illicites dont, de plus en plus souvent, de la fausse monnaie".

"C'est un phénomène en expansion, les délinquants le savent et pas uniquement pour ce qui est de la fausse monnaie, on peut aussi commander et acheter de la drogue par exemple", a dit l'office. Le logiciel libre et gratuit "Tor" est une plateforme pour garantir l'anonymat sur internet, dont le nom originel "The Onion Router", d'où l'acronyme Tor, permet de superposer des couches de protection afin de ne pas être découvert. Tor procède à l'encodage d'activités en ligne, comme des visites de sites internet ou des envois de messages, et expédie ces données à travers un réseau mondial de relais qui les épluche au fur et à mesure pour n'en garder que les couches infimes indispensables pour faire passer l'information sur le web.

Les membres de la communauté Tor mettent à disposition leurs ordinateurs pour fournir ces points de relais, et le résultat rend quasiment impossible la découverte des activités sur internet ainsi que la localisation des ordinateurs hôtes. Les défenseurs de la vie privée estiment que le système Tor est initialement un bon outil pour les internautes désireux de protéger leurs données personnelles lors de leurs transactions sur des plateformes de commerce en ligne.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers