La garde à vue du maire d'Etampes pour détournement de fonds publics a été levée

Franck Marlin a été placé mercredi matin en garde à vue puis relâché dans la journée, sans poursuites à ce stade. L’enquête préliminaire dans laquelle l’édile a été entendu vise des faits de détournement de fonds publics et de recel de détournement de fonds publics.

Le maire d'Etampes (Essonne), Franck Marlin, a été placé mercredi "en garde à vue pour détournement de fonds publics", selon le parquet d'Evry. L'édile (DVD), âgé de 59 ans, "a été entendu sur les éléments recueillis" dans le cadre d’une enquête préliminaire qui concerne aussi des faits de recel de détournement de fonds publics.

"Sa garde à vue a été levée, l'enquête se poursuit", ajoute le parquet, qui précise que la procédure a débuté "au deuxième semestre 2021". Le maire a été relâché sans poursuites à ce stade.

L’enquête préliminaire a été ouverte à la suite d'un signalement de l'association Anticor sur la situation budgétaire de la ville. La mairie de cette ville très endettée de 25 000 habitants avait été perquisitionnée en février 2022 par la brigade financière de la police judiciaire de Versailles.

"L'aboutissement de l'enquête en cours"

Ce placement en garde à vue "est l'aboutissement de l'enquête en cours", estime de son côté Matthieu Hillaire, conseiller municipal d'opposition (Nupes) à Etampes depuis 2014.

En 2020, il avait témoigné dans un article de Mediapart au sujet des interrogations de l'opposition municipale concernant le fonctionnement notamment financier de la ville.

"Une fois de plus, Franck Marlin fracture Etampes et abîme son image", réagit un communiqué d’Etampes en commun, la liste de gauche de Mathieu Hillaire, évoquant des faits reprochés "d'une extrême gravité".