Meeting aérien du Temps des Hélices : une centaine d'avions historiques vont survoler l'Essonne ce week-end

Publié le
Écrit par Marc Taubert .

Les plus anciens avions datent du début du XXe siècle. Un gigantesque spectacle aérien aura lieu le samedi avec reconstitution de bombardements et d'attaques aériennes à l'aérodrome de Cerny dans l'Essonne.

En temps normal, le meeting aérien a lieu le week-end de la Pentecôte. Mais cette année, en raison de la crise sanitaire et des contraintes organisationnelles, la fête aérienne du Temps des Hélices va se dérouler ce dernier week-end d'août.

Une centaine d'avions qui datent, pour les plus anciens, de la Première Guerre mondiale, vont survoler l'aérodrome de Cerny-La Ferté-Alais dans l'Essonne. "Nous allons faire des simulations de bataille avec des avions de la guerre de 1914. Il y aura toujours un avion en vol, aucun temps mort, c'est une particularité du meeting", explique ainsi Jean Briez, vice-président de l'Amicale Jean-Baptiste Salis (qui organise le meeting aérien).

Sont ainsi particulièrement attendus les pilotes de la patrouille de France, la présentation d'un Rafale voire un A400M prêté par l'armée française. Mais la présence de ce dernier avion reste incertaine en raison de leur utilisation pour le rapatriement de militaires et civils d'Afghanistan.

12 000 spectateurs attendus

Les organisateurs ont dû tout prévoir à la hâte. Des personnels contrôleront le pass sanitaire, des infirmiers seront postés aux entrées et le port du masque sera obligatoire, même si l'événement se déroule à l'extérieur.

"En temps ordinaire, nous accueillons entre 25 et 40 000 personnes. Si nous arrivons à 12 000 cette année, on sera content. D'autant que l'on n'a pas pu organiser d'événement l'an dernier, cela a représenté une grosse perte financière. Ce qui nous permet de vivre, c'est le meeting pour ensuite faire voler des avions. L'amicale en a 29 sur la centaine présentée", poursuit Jean Briez.

Des modèles très anciens

Des personnes venues de toute l'Europe se pressent pour assister au meeting chaque année. Car l'association possède des exemplaires exceptionnels : un Junkers Ju 52 (un avion de transport des années 1930) avec ses moteurs d'origine est, par exemple, une pièce unique au monde.

Les 300 bénévoles de l'amicale chouchoutent ces véhicules avec toujours pour objectif de les faire voler : "Les ancien avions ne supportent pas les pistes en dur, il leur faut de l'herbe, sinon le train d'atterrissage casse. Il faut au moins 200 heures de vols pour piloter ces avions", raconte Jean Briez.

Pendant ces deux jours, ces pilotes, simples particuliers ou anciens professionnels, feront revivre ces pièces historiques de l'aéronautique avec un gigantesque spectacle aérien le samedi à partir de 12h50.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité