Deux blessés graves dans l'incendie d'un hôtel social en Essonne

Les faits se sont produits dans la nuit de lundi à mardi à Vigneux-sur-Seine. Deux personnes sont dans un état grave et plusieurs résidents ont été intoxiqués. Un gymnase a été ouvert pour accueillir les habitants sinistrés.

À l'hôtel Balladins de Vigneux-sur-Seine dans l'Essonne, le feu a pris vers 4 heures 15 du matin. Sur Facebook, des vidéos amateurs montrent le bâtiment en proie à de très grosses flammes et un important panache de fumée noire.

Au total, au moins six personnes ont été blessées, "deux en urgence absolue et quatre en urgence relative", a précisé le parquet d'Evry à l'AFP mardi.

Le parquet a ouvert une enquête confiée au commissariat de Montgeron pour destruction par moyen dangereux. A ce stade, l'origine de l'incendie n'est pas connue. Une expertise sera menée "dès que possible" pour la déterminer, a encore indiqué le parquet.

Une cinquantaine de personnes en attente d'un logement

Selon le conseil départemental, "le premier bilan provisoire faisait état de 56 personnes" impactées par l'incendie. L'hôtel social abrite essentiellement des étrangers.

Le collectif "Orly dit non aux expulsions" évoque plusieurs personnes "traumatisées". "Les dons de vêtements et produits de première nécessité sont les bienvenus", poursuit le collectif.

Un gymnase pour accueillir les victimes

Ce mardi matin, le président LR du département, François Durovray s'est rendu sur place auprès de certains sinistrés.

L'élu s'est ensuite rendu au gymnase George Brassens dans la commune qui accueille depuis ce matin les victimes du sinistre.

Selon la source policière, une cinquantaine de personnes devaient être relogées dans le gymnase tandis qu'environ cinquante résidents avaient quitté les lieux. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité