“Yamakasi“, ou ”l'art du déplacement” dans la ville, est né dans l'Essonne

© Peter Parks/AFP Photos
© Peter Parks/AFP Photos

Samedi 31 octobre, à 10h50, France 3 Paris Ile-de-France vous propose une émission spéciale "Cultures Urbaines" consacrée à toutes les cultures de la ville. Parmi ces arts urbains, voici le Yamakasi, qui avant d'être un film, est un art, une discipline aussi, né dans l'Essonne.

Par Christian Meyze

Les Yamakasi, (Un nom venu d'Afrique et pas du Japon comme on peut le croire, et qui signifie "homme fort" ou esprit fort" ). c'était, à l'origine, un groupe d'amis d'enfance qui se sont inventés un "art du déplacement" dans la ville.

David Belle est reconnu comme l’inventeur du parkour moderne au début des années 1990 à Lisses (Essonne). En 1998, David Belle et Sébastien Foucan se séparent des Yamakasi. David Belle refonde un groupe appelé « Les Traceurs »: c'est « la Relève », qui participe à la médiatisation de cette discipline. Les sept autres membres fondateurs popularisent le parkour en France en 2001 grâce au film Yamakasi. Enfin, le dernier cofondateur, Sébastien Foucan, quitte la Relève et participe en 2003 au documentaire de la BBC, Jump London, qui fait découvrir la discipline au monde anglo-saxon

Dès 2004, le parkour devient un phénomène internet mondial sur youtube grâce au côté visuel de la discipline. Vers 2006, de nombreuses associations voient le jour et le parkour se diffuse dans le monde. À la même époque, il gagne les gymnases et une variante plus acrobatique fait son apparition, le free-running. Reportage à Lisses, dans l'Essonne, Jean-Philippe Lemaire et Louise Simondet
Yamakasi, ou Parcours, entre sport et jeu
Pour des informations sur le club où s'adresser pour apprendre : www.cultureparkour.com/
 

Sur le même sujet

Le bracelet anti-rapprochement pour lutter contre les violences conjugales

Les + Lus