• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Fausse alerte attentat : l'identité du suspect dévoilée par le hacker Ulcan

© Silas Stein/dpa/picture-alliance/MaxPPP
© Silas Stein/dpa/picture-alliance/MaxPPP

L'identité de l'adolescent de 16 ans, soupçonné d'être à l'origine de la fausse alerte attentat de samedi aux Halles, aurait été dévoilée par le hacker Ulcan. Ce dernier dénonce tout lien avec le suspect. 

Par France 3 Paris IDF

Sur sa page Facebook, le hacker franco-israélien Ulcan avait déjà précisé n'avoir aucun lien avec les deux adolescents se revendiquant à l'origine de la fausse alerte attentat, samedi, dans le quartier des Halles.

Interviewés par L'Obs, les deux jeunes avaient affirmé avoir voulu faire le buzz, en faisant croire aux forces de police qu'une prise d'otages était en cours samedi à l'église Saint-Leu-Saint-Gilles, dans le quartier des Halles, à Paris. Le quartier avait été évacué, et d'importants moyens déployés. Une alerte avait par ailleurs été envoyée sur les smartphones aux utilisateurs de l'application SAIP. Un adolescent de 16 ans, soupçonné d'être à l'origine du canular, a été interpellé lundi dans la Marne.

LIRE aussi : Un ado de 16 ans interpellé, soupçonné d'avoir lancé une fausse alerte attentat à Paris

Numéro de portable

"Je trouve ça profondément débile et immature", avait précisé le hacker Ulcan dans la nuit de dimanche à lundi. Sur Periscope, Gregory Chelli, alias Ulcan, s'est également défendu de toute implication dans cette affaire. 

Le célèbre cyber-pirate a revendiqué par le passé plusieurs attaques informatiques, notamment contre le site Rue89 et certains de ses journalistes. Des affaires dont la justice française s'est emparée.

Aujourd'hui, Gregory Chelli est même allé jusqu'à dévoiler l'identité du responsable du "swat" contre l'église Saint-Leu-Saint-Gilles, dénichée "après avoir cherché 20 minutes", précise-t-il.
Dans son post, le hacker indique l'initiale du prénom de celui qu'il désigne comme étant l'auteur, ainsi que les quatre premiers chiffres de son numéro de portable. Avant d'en dévoiler davantage sur son identité dans un post ultérieur. "Je pense que tu devrais présenter tes excuses sur ton Facebook", écrit-il à son intention. 


A lire aussi

Sur le même sujet

L'Artichaut, Joey Starr par Karin Viard

Les + Lus