Feu vert pour "Ambition live Again" le concert-test parisien

Un pas de plus vers le retour à la vraie vie, le "concert test" devrait se tenir le 29 mai à Paris selon le Prodiss, le Syndicat du spectacle musical et de variété. Les autorités viennent de donner leur accord. Il permettra de mener une étude sur les risques de contamination de la Covid-19.

Vers un retour des concerts en salle
Vers un retour des concerts en salle © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Ce concert-test nommé "Ambition Live Again" est porté par le Prodiss depuis plusieurs mois. Hier soir, Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture a donné son accord.  "Il s'agit d'un projet porteur d'espoir pour un secteur qui en a besoin et qui est à l'arrêt depuis maintenant 14 mois (...) C'est aujourd'hui que la reprise de septembre se prépare", s'est félicité le Prodiss dans un communiqué.

Etude scientifique sur les risques de contamination

Le concert qui aura lieu à l'Accor Arena de Bercy "devrait se tenir le 29 mai", avec un groupe de 5 000 personnes y assistant et 2 500 personnes restées à leur domicile", explique l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), en charge du volet scientifique.

Objectif : évaluer les risques de transmission du virus de la COVID-19, lors d’un concert à grande échelle en configuration debout, non distancié et dans une salle fermée. Cette étude permettra d'élaborer un protocole sanitaire spécifique pour la reprise des concerts et des festivals.

Les participants au concert du 29 mai seront tirés au sort. "Sous réserve de l’obtention de toutes les autorisations nécessaires, un site web permettant de s’inscrire en vue d’un tirage au sort pour faire partie des 7 500 participants sera mis en ligne avant mi-mai", précise l’AP-HP. Les critères de participation ont été détaillés par l’AP-HP : avoir entre 18 et 45 ans, n’avoir eu aucun symptôme de la Covid et ne pas avoir été en contact avec des personnes atteintes du Covid depuis deux semaines. 

Le groupe Indochine s'est dit prêt à y participer. "On veut le faire, pour aider toute la profession, pour démontrer, comme à Barcelone, Amsterdam, qu'aller dans un concert (avec masques, ndlr), ce n'est pas risqué", exposait dernièrement le leader du groupe Nicola Sirkis à l'AFP.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société culture musique