Football : le PSG défait par Monaco au Parc des Princes

Battus 0-2 à domicile hier soir, les Parisiens (3e au classement) voient le titre de champion de France leur échapper.

Kylian Mbappé lors de la rencontre contre l'AS Monaco hier soir - AFP
Kylian Mbappé lors de la rencontre contre l'AS Monaco hier soir - AFP

C’est le jour et la nuit pour le PSG. Après sa victoire (1-4) au Camp Nou contre le FC Barcelone la semaine dernière en Ligue des Champions, le club de la capitale a perdu ses moyens. Les Parisiens se sont inclinés hier soir au Parc des Princes face à l'AS Monaco (0-2) dans le cadre de la 26e journée de Ligue 1. Les héros monégasques s’appellent Sofiane Diop et Guillermo Maripán, qui ont respectivement éteints le PSG à la 6e et 51e minute.

Cette défaite, la sixième de la saison pour les coéquipiers de Kylian Mbappé, les éloigne davantage du titre de champion de France. Paris se retrouve dorénavant 3e du classement – à 4 points de Lille qui s’est imposé chez lui face à Lorient (4-1) – et redescend de son petit nuage. Le club de la Principauté, avec cette victoire, revient de son côté à deux points des Parisiens. "Une grosse déception", regrette le compte Twitter du PSG.

 

"Mea culpa"

Mais comment expliquer un tel contraste entre la victoire éclatante contre Barcelone et la défaite d’hier soir ? Manque de fraîcheur physique et mentale ? Tactique défaillante ? Monaco tout simplement plus fort et plus organisé ? Toutes les hypothèses sont envisagées. "Il faut féliciter Monaco mais il faut faire notre mea culpa. Nous avons pris un but après 5 minutes en première (…) et en deuxième mi-temps. Cela ne peut pas arriver", a expliqué après le match le milieu de terrain du PSG Marco Verratti, qui avait débuté la rencontre sur le banc des remplaçants. "Je pense qu’on a couru après eux, nous avons concédé au bout de cinq minutes et nous n'avons pas créé assez d'occasions. Nous n'avons pas été assez bons et c'est pour ça que nous avons perdu le match", a de son côté expliqué l’entraîneur du PSG Mauricio Pochettino.

"Aujourd'hui, notre plan de jeu était clair : neutraliser Kylian Mbappé. Et je crois qu’en ce sens-là Axel, Ruben, Sofiane et leurs coéquipiers ont livré une grande prestation fait le travail", s’est réjoui hier soir l’entraîneur croate de Monaco Niko Kovac.

À 12 journées de la fin de la saison, les Parisiens devront redoubler d’efforts pour ne pas perdre de vue leur objectif : le titre. Prochain défi samedi prochain face à Dijon. Les Parisiens ont par ailleurs pris connaissance hier soir de leur futur adversaire dans le cadre des 16e de finale de la Coupe de France : ce sera Brest. Le match se disputera en Bretagne le 6 mars prochain.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
psg football sport