• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Harcèlement scolaire : que pouvez-vous faire ?

Un enfant sur 10 est victime de harcèlement à l'école primaire. / © PHOTOPQR/NICE MATIN/Philippe ARNASSAN
Un enfant sur 10 est victime de harcèlement à l'école primaire. / © PHOTOPQR/NICE MATIN/Philippe ARNASSAN

Des chiffres alarmants. Un élève sur 10 en primaire, 6% des collégiens...au total, ce sont 700 000 enfants qui seraient victimes de harcèlement scolaire en France. Face à cette situation, les parents se retrouvent souvent démunis. Alors que faire si votre enfant est harcelé ? 

Par France 3 IDF

Repérer le harcèlement

Plusieurs indices peuvent vous alerter. Si vous constatez que votre enfant change d'attitude brutalement, passant d'un état de tristesse à "tout va bien", le harcèlement peut être envisagé. Même chose s'il se plaint de mal dormir, reste cloîtré dans sa chambre ou refuse de manger à la cantine. 

Dans ce cas, ne posez pas la question à votre enfant de manière frontale. Sur le site du ministère de l'Education nationale, il est conseillé de l'encourager à parler de ce qu'il vit, en amenant le sujet indirectement. 

Régler le problème soi-même, une mauvaise idée

Ne tentez surtout pas de régler le problème vous-même, ni de contacter l'auteur des faits, cela pourrait aggraver la situation. La première chose à faire, prendre rendez-vous avec la direction de l'école, du collège ou du lycée. Exposez en détail ce que subit votre enfant. Le harcèlement a longtemps été ignoré, mais aujourd'hui, en partie du fait de sa médiatisation, le problème est pris à bras le corps. 

Si la direction ne réagit pas assez vite, n'hésitez pas à contacter le référent harcèlement de votre académie en utilisant le numéro vert 3020 (ouvert du lundi au vendredi de 9h à 20h et le samedi de 9h à 18h, sauf les jours fériés). Votre enfant peur craindre de parler, ce numéro est ouvert aux victimes, vous pouvez donc lui proposer de l'appeler. 
Numéro d'appel pour les élèves, parents, et professionnels. / © Ministère de l'Education
Numéro d'appel pour les élèves, parents, et professionnels. / © Ministère de l'Education

Déposer plainte peut également être une solution. Si la sanction vient d'une autre entité que l’établissement scolaire, cela permet aussi au harceleur de prendre conscience de ses actes. Le harcèlement scolaire est puni par la loi. 

Les réseaux sociaux à l'heure du cyberharcèlement

Des messages postés sur Facebook, des commentaires injurieux sur Instagram...les cyberviolences sont aussi du harcèlement. Si votre enfant en est victime, signalez les contenus qui lui portent atteinte. La plupart des réseaux sociaux permettent de le faire. Vous pouvez également utiliser la plateforme Pharos ou le site Point de contact pour signaler les contenus illicites. 

Il existe également une plateforme spécialisée, Net Ecoute, destiné aux enfants et adolescents confrontés à des problèmes dans leurs usages numériques. On peut joindre l'équipe par mail, par chat, par Messenger ou encore par téléphone au numéro vert 0800 200 000 (du lundi au vendredi de 9h à 19h).
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des ambulanciers sur le périphérique parisien

Les + Lus