6 personnes interpellées pour avoir fait cuire des chamallows sur la flamme de la Résistance à Suresnes

Les faits se sont produits dans la nuit de dimanche à lundi. Six personnes ont été placées en garde à vue pour des dégradations sur le Mémorial de la France combattante, à Suresnes.

Six personnes ont été placées en garde à vue dans la nuit de dimanche à lundi, après des dégradations sur le Mémorial de la France combattante, à Suresnes (Hauts-de-Seine), indique le préfet du département.

Selon une source proche du dossier, ces six individus majeurs ont été interpellés peu après minuit. Ils avaient jeté une bouteille de soda et des détritus dans le brûloir en bronze du Mémorial, où brûle la flamme de la Résistance pour faire cuire des chamallows, rapporte franceinfo.

Quatre d'entre elles ont été convoquées en vue d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) pour violation de monument édifié à la mémoire des morts, et les deux autres remises en liberté, a indiqué le parquet de Nanterre.

"Le plus important est qu'ils comprennent ce qu'ils ont fait"

C'est le gardien du site qui, entendant du bruit puis voyant un groupe de personnes "jeter des choses dans la flamme", a prévenu la police, selon le directeur des Hauts lieux de la mémoire en Île-de-France et gestionnaire du site du Mont-Valérien, Jean-Baptiste Romain.

Il a ajouté vouloir porter plainte, mais promet que la plainte sera retirée si les jeunes "viennent visiter le site". "Le plus important est qu'ils comprennent ce qu'ils ont fait" et que "c'est un geste inadmissible", a insisté M. Romain.

Le Mont-Valérien est le principal lieu d'exécution de résistants et d'otages par l'armée allemande durant la Deuxième guerre mondiale. Charles de Gaulle y a inauguré en 1960 le Mémorial de la France combattante.

Vingt-deux membres du "groupe Manouchian", groupe de résistants étrangers proches du Parti communiste français (PCF) et un des mouvements armés les plus actifs de la Résistance, y furent fusillés le 21 février 1944, dont leur chef, Missak Manouchian.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité