Appel aux dons : “Levallois n'est pas une ville de milliardaires” selon Isabelle Balkany

Patrick et Isabelle Balkany dans les couloirs du Tribunal de Grande Instance de Paris, le 13 septembre, avant sa condamnation. / © CHRISTOPHE PETIT TESSON/EPA/Newscom/MaxPPP
Patrick et Isabelle Balkany dans les couloirs du Tribunal de Grande Instance de Paris, le 13 septembre, avant sa condamnation. / © CHRISTOPHE PETIT TESSON/EPA/Newscom/MaxPPP

A quelques heures de l'audience qui doit décider ou non de la remise en liberté de Patrick Balkany, Isabelle Balkany sa femme se montre pessimiste. A peine 10 % de la somme demandée pour la caution a été réunie. Soit 50 000 euros.

Par Aude Blacher

C'est ce mercredi à 9h que le maire LR de Levallois-Perret sera fixé sur son sort et saura si sa deuxième demande de libération est acceptée. Or, l'une des conditions préalable semble déjà ne pas être remplie. A ce jour, Patrick Balkany n'a pas réussi à obtenir les 500 000 euros de caution demandés. "Contrairement à ce que tout le monde peut penser, Levallois n'est pas une ville de milliardaires", nous confie sa femme Isabelle Balkany. A peine 10 % de la somme demandée pour la caution a été réunie, soit 50 000 euros "même si les dons continuent d'affluer" poursuit-elle.

A cela s'ajoute une autre difficulté : l'association chargée de collecter les dons, et créée il y a une semaine, n'a toujours pas de compte en banque. "Les banques ont refusé à l'association l'ouverture d'un compte", explique la maire (LR) par intérim. Une procédure va donc être engagée ce mercredi auprès de la Banque de France. Enfin, une deuxième caution pourrait être demandée ce mercredi. Du jamais vu d'après Isabelle Balkany.

Je crains le pire parce que nous sommes dans des décisions judiciaires d'exception. L'emprisonnement, la caution, l'interdiction pour mon mari de se rendre dans les Hauts-de-Seine, les Yvelines, la Seine-Saint-Denis, là où il y a des aéroports... Ca n'est jamais arrivé ! Et pourtant, les juges ont bien stipulé dans leur rendu qu'il n'y avait pas eu un centime d'argent public de pris !

Faute d'avoir réuni la somme exigée, Patrick Balkany pourrait rester en prison jusqu'à la date de ses procès en appel. Pour le volet fraude fiscale, l'audience est programmée du 11 au 18 décembre. Pour le volet blanchiment en revanche, aucune date n'a été décidée.

Patrick lui aussi est pessimiste. Nous n'avons plus d'argent. Nous avons 3 millions d'euros sous séquestre. Nos comptes en banque ont été saisis. Mon mari est extrêment fatigué, il a perdu 20 kilos, il est anémié et il a mal au dos. Il n'est pas bien du tout.

Condamné pour fraude fiscale et blanchiment, l’ancien maire de Levallois est à la prison de la Santé depuis le 13 septembre dernier. Si la demande de remise en liberté de Patrick Balkany est acceptée le maire sera libre mais placé sous contrôle judiciaire. Si elle est refusée, ses avocats pourront déposer d'autres demandes par la suite.

Sur le même sujet

Les + Lus