Elections départementales 2015 : focus sur les Hauts-de-Seine

© France3 Paris
© France3 Paris

Gros plan, ce mercredi 18 mars, dans le 19/20 de France 3 Paris Ile-de-France, sur le département des Hauts-de-Seine. Maud De Bohan analyse ici les enjeux du scrutin dans ce département, le plus riche de France, traditionnellement acquis à une droite qui se divise néanmoins.

Par Christian Meyze

Les enjeux dans les Hauts-de-Seine

La dernière ville PS du département, c'est Clichy-La-Garenne, à gauche depuis 70 ans clame fièrement son maire Gilles Catoire, qui fait figure de "dernier Mohican" après les municipales de 2014. Deux autres "îlots" de gauche tiennent solidement Nanterre et Gennevilliers, dirigées par le Parti Communiste.
Mais personne n'attend que le département change de couleur lors de cette consultation. Malgré tout, les divisions de la droite, chahutée par les démélés judiciaires de Patrick Balkany, pourrait modifier un peu le nombre des conseillers. dans le conseil sortant, la gauche détenait 16 conseillers sur 45. Pour le département des Hauts-de-Seine c'est seulement ce rapport de forces que l'on surveillera.
Elections départementales dans les Hauts-de-Seine


>>Les candidats dans les Hauts de Seine (et les résultats à partir de dimanche soir 20h)

Ce contenu n'est plus disponible





>>>La situation politique départementale actuelle en infographie en cliquant ici

Président du conseil général sortant Patrick Devedjian (UMP)
Population 1 606 154 hab. (2012)
23 cantons et 46 conseillers départementaux pour 2015

>>> Petit mode d'emploi en image sur ces élections départementales 2015 (ex-cantonales) : (cliquez pour agrandir)

© Ministère de l'Intérieur
© Ministère de l'Intérieur

 

Sur le même sujet

Les + Lus