Homme abattu à Colombes après avoir menacé des policiers : l'IGPN saisie

L’individu, doté d’une arme blanche, a menacé des policiers, qui ont ouvert le feu. L’homme est mort après avoir été blessé par balles par les forces de l'ordre. La police judiciaire des Hauts-de-Seine et l'IGPN sont saisies.

Vendredi en fin d’après-midi, un homme a "assailli une unité de la police nationale qui effectuait un contrôle" à Colombes (Hauts-de-Seine), explique Patrick Chaimovitch, le maire EELV de la ville. "Les policiers ont ouvert le feu, la personne est décédée", poursuit-il.

"Une enquête sera menée pour déterminer ce qui s'est passé", conclut l’édile.

De son côté, le parquet de Nanterre, qui a ouvert une enquête de flagrance, a annoncé dans un communiqué que "le parquet national anti-terroriste est tenu informé". "L'homme, dont l'identité reste à confirmer, est décédé vers 19h30", indique le communiqué.

D’après "des premiers éléments recueillis, des policiers ont fait usage de leur arme, tirant sur un homme qui se serait dirigé vers eux armé de couteaux et qui aurait crié Allah Akbar, selon des propos qui sont en cours de vérification", a précisé le parquet, qui vérifie aussi le nombre de couteaux que l'homme détenait.

La police des polices saisie

D'après une source policière contactée par l’AFP, l'homme né en 1990 aurait jeté une bouteille vers les effectifs de police avant de se rapprocher - avec un couteau à la main - vers les forces de l'ordre, en criant "Allah Akbar". Les fonctionnaires n’ont pas été blessés. L’individu, lui, est mort après avoir été blessé par balles par les policiers.

Selon ces sources policières, cet homme "français" serait "connu pour des faits de droit commun" et "inconnu du fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste" (FSPRT). D’après un syndicaliste policier, l’individu habitait à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et était connu de la police pour des infractions routières, douanières et de stupéfiants.

"Je salue le sang-froid des policiers de Colombes qui ont neutralisé un homme les menaçant avec un couteau. Plus que jamais, nous devons rester vigilants et plus que jamais, les forces de l'ordre sont en première ligne", a réagi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin (LREM), suite aux faits.

La police judiciaire des Hauts-de-Seine et l'IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale) sont saisies.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police sécurité faits divers