Huit communes des Hauts-de-Seine interdisent les trottinettes électriques en libre-service

Les communes appartenant à la communauté d'agglomération Grand Paris Seine Ouest ont décidé d'interdire totalement les opérateurs de trottinettes électriques sur leur territoire.
Les trottinettes électriques en libre-service vont être interdites dans huit communes des Hauts-de-Seine.
Les trottinettes électriques en libre-service vont être interdites dans huit communes des Hauts-de-Seine. © Tobias SCHWARZ / AFP
Trop d'opérateurs, d'incivilités voire de comportements dangereux : les communes du Grand Paris Seine Ouest ont pris la décision d'interdire totalement les trottinettes électriques en libre-service, a appris Le Parisien.

Il s'agit des villes de Boulogne-Billancourt, Chaville, Issy-les-Moulineaux, Marnes-la-Coquette, Meudon, Sèvres, Vanves et Ville-d'Avray. Concrètement, la communauté d'agglomération va notifier les opérateurs qui devront placer ces territoires en zone rouge empêchant ainsi les usagers de déposer les trottinettes électriques dans ces lieux.

Les engins se trouvant malgré tout sur ces emplacements pourront être saisis et les opérateurs devront payer une amende pour les récupérer. Cette décision fait suite à celle de la mairie de Levallois-Perret. Elle avait pris la décision d'interdire ces services après la mort d'un homme de 81 ans percuté par une trottinette électrique alors qu'il se trouvait sur un passage piéton.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie transports urbains